Animaux de compagnie

La Métropole de Lyon s'engage sur un dispositif pour la stérilisation des chats errants (Rapport Dehan)

Personnalités politiques (3)

Photo Nathalie Dehan
Nathalie Dehan Élue municipale, déléguée à la condition animale (69) EELV
Photo Bruno Bernard
Bruno Bernard Pdt département (69), Maire (69) EELV
Photo Pierre Athanaze
Pierre Athanaze Élu municipal, délégué à la condition animale (69) EELV

Parti politique (1)

Logo EELV
EELV

Autre engagement

Éducation Institutionnalisation de la condition animale Stérilisation chats Municipale

En résumé, concernant les chats errants, la métropole s'engage sur :

  • Un plan de stérilisation des chats errants budgété à 50000€ pour 2023, avec une dizaine de communes, prenant en charge 100% des frais résiduel des stérilisations supplémentaires pour une commune déjà impliquée sur le sujet, 80 % pour une commune qui s’y impliquerait pour la première fois ;
  • La mise en place d’une convention entre les communes et la Métropole, visant à améliorer la prise en charge des populations de chats errants ;
  • Une campagne de sensibilisation à destination des communes en matière de stérilisation des chats ;
  • Un appel auprès des vétérinaires du territoire, afin que ceux-ci proposent des tarifs au prix associatif pour la stérilisation des chats.

Métropole Grand Lyon

Lyon, 1er février 2023

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

La Métropole s’implique en faveur de la condition animale et accompagne les communes du territoire pour la stérilisation des chats errants

Suite à la remise du rapport sur la condition animale confié à la conseillère métropolitaine Nathalie Dehan par Bruno Bernard, la Métropole de Lyon et une dizaine de communes présentent un dispositif visant, dès cette année 2023, à la stérilisation des chats errants. Mais ce rapport propose aussi un plan d’actions destiné à améliorer la condition des animaux de compagnie, des animaux d’élevage et des animaux sauvages captifs.

[...]

Le dispositif a vocation à soutenir financièrement une augmentation du nombre de chats stérilisés/libres. L’aide prendra en charge 100 % des frais résiduel des stérilisations supplémentaires pour une commune déjà impliquée sur le sujet, 80 % pour une commune qui s’y impliquerait pour la première fois. Un premier budget de 50 000€ sera proposé à cet effet aux élus métropolitains lors de la Commission permanente du 27 février.

[...]

Les actions pour améliorer la condition des animaux de compagnie

→ Auprès des communes :
1. Jouer le rôle de facilitateur et d’animateur des démarches du territoire en créant un espace de discussion et en encourageant le partage de bonnes pratiques entre les communes et les associations. Ces échanges pourraient donner naissance, à moyen terme, à un observatoire métropolitain de la condition animale.
2. Proposer la mise en place d’une convention entre les communes et la Métropole, visant à améliorer la prise en charge des populations de chats errants.
3. Coordonner une campagne de sensibilisation à destination des communes en matière de stérilisation des chats.
4. Porter à la connaissance des communes, des professionnels et des habitants leurs obligations en matière de bien-être animal et encourager l’installation d’élus délégués à la condition animale dans les 59 communes du territoire.

→ Auprès des professionnels :
5. Lancer un appel auprès des vétérinaires du territoire, afin que ceux-ci proposent des tarifs au prix associatif pour la stérilisation des chats.

Les actions pour améliorer la condition des animaux d’élevage

1. Végétaliser les menus proposés aux collégiens et aux agents de la Métropole, avec une option végétarienne quotidienne, et un jour avec une unique option végétarienne.
2. Augmenter la proportion des produits animaux de la Métropole avec le label «agriculture biologique», label le plus exigeant en matière de condition animale, et privilégier les produits animaux issus de circuits courts.

Les actions pour améliorer la condition des animaux sauvages captifs

1. Soutenir la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction ou Convention de Washington) dans la régulation du commerce des animaux sauvages et la lutte contre le trafic et le braconnage. Un soutien de 150 000 € de la Métropole de Lyon a été attribué pour la CITES, pour l’organisation d’un évènement en mars 2022 à Vaulx-en-Velin.

(Extrait du communiqué de presse de la Métropole de Lyon)

Lire la suite

Tweet

Attentes citoyennes

62%

des Français
sont favorables à la stérilisation obligatoire des animaux de compagnie

Parcourir les sondages
73%

des Français
regrettent que le gouvernement de Gabriel Attal ne comporte aucun dispositif spécifiquement dédié à la cause animale

Parcourir les sondages