a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Animaux de compagnie Animaux de compagnie

le 25 mai 2006 - Question parlementaire

Roger Madec dénonce le trafic international de chiots

Agir !

Félicitez-le

Il considère ainsi qu'il est urgent de mettre un terme au trafic international de chiots. Il lui demande donc de bien vouloir lui indiquer les mesures qu'il entend adopter afin de mettre un terme à cette situation. Il attire également son attention sur l'importance d'intervenir au niveau européen.
extrait de la question

Question parlementaire de Roger Madec, sénateur de Paris :

M. Roger Madec souhaite attirer l'attention de M. le ministre de l'agriculture et de la pêche sur la lutte contre le trafic international de chiots. La vente de jeunes chiens s'effectuait traditionnellement auprès d'éleveurs exerçant cette activité fréquemment plus par passion pour les animaux que par intérêt économique. Depuis quelques années, et singulièrement depuis l'ouverture des pays d'Europe de l'Est au marché, le commerce des chiots a pris une tout autre dimension. Un trafic inacceptable s'est mis en place : 100 000 chiots seraient importés tous les ans, souvent dans des conditions déplorables. Beaucoup le sont en dehors de toute réglementation. Le taux de mortalité serait de 20 % dans les camions transportant, sur des milliers de kilomètres, ces animaux. De nombreux chiots sont également atteints de maladies parce que les normes et les contrôles sanitaires ne sont pas à la hauteur dans certains de ces pays. Ces filières sont organisées par des courtiers peu regardants qui achètent en Europe de l'Est de jeunes chiens à des prix défiant toute concurrence. Ce sont eux qui alimentent ce trafic au mépris des règles nationales et européennes et avec, hélas ! la complicité de certains vétérinaires peu scrupuleux, les normes sanitaires, les protocoles de vaccination, les conditions d'âge de vente n'étant pas, dans la plupart des cas, respectés. La transformation de la vente de chiots en un commerce très lucratif ouvert aux trafics internationaux pose donc le sérieux problème du respect de la vie de l'animal. Ce phénomène condamnable est aussi préjudiciable aux acheteurs de chiots. Il exerce également une concurrence déloyale sur les éleveurs français attentifs à la qualité et à la bonne santé de leurs animaux. Il considère ainsi qu'il est urgent de mettre un terme au trafic international de chiots. Il lui demande donc de bien vouloir lui indiquer les mesures qu'il entend adopter afin de mettre un terme à cette situation. Il attire également son attention sur l'importance d'intervenir au niveau européen.

Source :