Photo de Charles Dayot

Charles Dayot agit contre les animaux

1.2/20
Maire - Mont-de-Marsan
 

Pour comprendre comment nous avons estimé ces notes, cliquez sur un des thèmes ci-dessus.

 

Pourquoi ces notes à Charles Dayot ?

Prises de position de Charles Dayot classées par thème :

Dernières prises de position de Charles Dayot (6 référencées)

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Corrida Corrida

le 15 février 2019 - Communication officielle → Prise de position marquante → Local

Villes membres de l'Union des villes taurines de France en 2019

Le présent règlement est établi dans le respect de l'objet poursuivi par l'UNION DES VILLES TAURINES DE FRANCE qui est d'assurer, dans le cadre de sa Culture et de ses Traditions la défense et la sauvegarde des courses de toros avec mise à mort
(extrait du règlement de l'UVTF)

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Corrida Corrida

le 20 mars 2018 - Communication officielle → Prise de position marquante → Local

Villes membres de l'Union des villes taurines de France en 2018

Le présent règlement est établi dans le respect de l'objet poursuivi par l'UNION DES VILLES TAURINES DE FRANCE qui est d'assurer, dans le cadre de sa Culture et de ses Tradition la défense et la sauvegarde des courses de toros avec mise à mort
(extrait du règlement de l'UVTF)

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Zoo / Cirque Zoo / Cirque

le 5 mars 2018 - Dans la presse → Local

En 2018, ces maires accueillent le cirque Amar qui détient des animaux

la ménagerie et notamment les chevaux blancs panachés et les poneys de la pampa argentine (...) Les tigres royaux blancs, unanimement considéré comme les plus beaux spécimens en piste.
(extrait du programme)

Agir !

Interpellez-les

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Corrida Corrida

le 27 novembre 2017 - Dans la presse → Local

Mont-de-Marsan : le maire Charles Dayot remet à titre posthume la médaille de la ville à un éleveur de taureaux "de corrida"

Le maire Charles Dayot a tenu à remettre à titre posthume la médaille de la Ville à Victorino Martin, le ganadero décédé le 3 octobre. Son fils a reçu la distinction, touché par l’honneur rendu.
Vingt jours avant de mourir, l’éleveur espagnol avait reçu de la part du roi le prix national de la tauromachie 2017.

(extrait de l'article de Sud-Ouest)