Chasse

7 parlementaires du Vaucluse se prononcent contre l'interdiction des chasses cruelles

Prise de position

Alain Dufaut : Je suis pour le maintien, en particulier celle à la glu, qui s’est toujours pratiquée dans le Vaucluse. Je la pratiquais avec mon grand-père.
Alain Milon : Je considère que cette volonté forte de supprimer tout ce qui est tradition entraînera une uniformisation de la société que je ne veux pas.
Claude Haut : Je suis favorable aux chasses traditionnelles.
Jean-Claude Bouchet : Je respecte les traditions, je suis favorable à ce qu’elles se perpétuent.
Adrien Morenas : Je souhaite tout de même rappeler que la chasse a aussi un rôle écologique, notamment pour la régulation d’espèces. À partir du moment où le cadre légal est respecté, je ne vois pas où est le problème.
Marie-France Lorho : Je suis contre l’interdiction des chasses traditionnelles, car pourquoi on interdirait des choses qui se pratiquent depuis des millénaires. Nous devons protéger nos traditions.
Julien Aubert : Ce n’est pas parce qu’une pratique déplaît qu’il faut l’interdire, surtout si les chasseurs n’embêtent personne.
(extraits de l'article du Dauphiné)

Partager cette prise de position