a agi contre les animaux

sur les thèmes :

Chasse

Droit animal

Élevage

Zoo / Cirque

le 27 juin 2014 - Communication officielle → Prise de position marquante → Nationale

CPNT veut défendre certaines pratiques de chasse, d'élevage et de cirque contre les amendements protégeant les animaux sauvages

sous l’initiative de certains députés animalistes et militants dogmatiques de la cause animale et de la sensiblerie, des députés ont voté ce 25 juin 2014 un amendement punissant les actes de cruauté contre les animaux sauvages, et non plus seulement les animaux domestiques. Au-delà de l’image, cela crée un risque dangereux pour tout un ensemble d’activités légales en France, de la chasse à l’élevage ou au cirque
CPNT s’insurge fortement contre ces amendements [...] et demande leur retrait immédiatement.
extraits de l'article de CPNT

Loi sur la biodiversité : CPNT dénonce les amendements liberticides de la gauche écologiste orchidoclaste !

Du bien-être animal au mal-être humain, il n’y a qu’un pas que viennent de franchir allègrement plusieurs députés lors de l’examen du projet de loi sur la biodiversité.

Ainsi, sous l’initiative de certains députés animalistes et militants dogmatiques de la cause animale et de la sensiblerie, des députés ont voté ce 25 juin 2014 un amendement punissant les actes de cruauté contre les animaux sauvages, et non plus seulement les animaux domestiques. Au-delà de l’image, cela crée un risque dangereux pour tout un ensemble d’activités légales en France, de la chasse à l’élevage ou au cirque, que le flou de cette notion risque de restreindre voire supprimer, grâce aux inévitables recours contentieux dont se sont fait les spécialistes les associations dites écologistes.

De même, un autre amendement voté au sujet du projet d’Agence Française pour la Biodiversité (un « machin » de plus qui va coûter énormément d’argent au contribuable en pleine période crise !) réduit drastiquement la représentation des chasseurs et des utilisateurs de l’environnement alors qu’ils sont les plus nombreux sur le terrain, et les plus contributeurs au budget de l’État. C’est la vision dogmatique simpliste de la sanctuarisation vitrifiée de l’espace rural qui est malheureusement retenue et no une approche intégrée équilibrée reconnaissant l’apport important des vraies forces vives des territoires !

Ainsi, le gouvernement poussé par les quelques députés EELV fait fi des 1.300.000 chasseurs français et laisse la porte ouverte aux inepties idéologiques des écolos verdâtres, ayatollahs de l'écologie qui ne s’arrêteront pas là puisqu’ils ont déjà lancé plusieurs amendements au projet de loi pour restreindre ou interdire la chasse. Ils ne sont, finalement, que des orchidoclastes…

À croire qu’un jour l’humain sera condamné pour avoir mangé un escargot, pour ne pas dire avoir écrasé un moustique !

CPNT s’insurge fortement contre ces amendements liberticides et anti ruraux votés dans la plus grande discrétion et demande leur retrait immédiatement.

Source :