a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 24 septembre 2014 - Communication officielle → Local

DLR Haute-Savoie soutient l'éradication totale des bouquetins du Bargy

Agir !

Interpellez-les

La fédération debout la république Haute Savoie apporte son soutien aux pouvoirs publics ainsi qu’aux agriculteurs engagés dans un face à face avec certaines associations écologistes.
Par conséquent, l’élimination des bouquetins du Bargy est nécessaire. Même si nous comprenons la peine des militants écologistes, amoureux de la nature et des montagnes.
Notre tête de liste aux élections sénatoriales en Haute-Savoie, Jean-Philippe DEPREZ, défend avec détermination la cause des agriculteurs du Bargy pendant la campagne et s’ il est élu, il la défendra au Sénat.
extrait de l'arrticle de Debout la République Haute-Savoie

Bouquetins du Bargy, nouveaux moulins pour les Don Quichotte de l’écologie

La fédération debout la république Haute Savoie apporte son soutien aux pouvoirs publics ainsi qu’aux agriculteurs engagés dans un face à face avec certaines associations écologistes.

L’engagement historique de notre mouvement en faveur de la ruralité et de l’agriculture n’est plus à démontrer. Ce secteur d’activité qui souffre déjà suffisamment (il a d’ailleurs le triste record du taux de suicide par catégorie socio- professionnelle) ne peut courir plus longtemps le risque de voir des troupeaux entiers contaminés puis abattus.

Par conséquent, l’élimination des bouquetins du Bargy est nécessaire. Même si nous comprenons la peine des militants écologistes, amoureux de la nature et des montagnes.

De plus, nous condamnons fortement les méthodes utilisées, notamment dans certains blogs ou diverses pétitions, où les auteurs abusent des superlatifs : « massacre », « extermination » ou encore « génocide », sans pour autant informer les citoyens de l’ensemble des facteurs de la problématique. Ils oublient par exemple de rappeler que seuls 360 bouquetins sur les 10 000 qui peuplent notre pays seront abattus, soit moins de 4%. Ils oublient aussi de sensibiliser sur les conséquences de la brucellose chez l’humain : fièvres persistantes, attaques osseuses ou encore neurologiques et même mort in utérus du fétus chez la femme enceinte. Les exemples des omissions et des jugements hâtifs sont nombreux. Ce qui laisse croire que plus qu’une position objective, il s’agit bien là d’un combat idéologique.

Pour nous, l’écologie ne doit pas s’attaquer aux faibles et aux boucs émissaires mais aux vrais responsables de la pollution. Car à force d’imposer une écologie punitive et spectaculaire, nous dégouterons un à un nos concitoyens de la cause environnementale, alors qu’elle est l’avenir de notre civilisation.

Notre tête de liste aux élections sénatoriales en Haute-Savoie, Jean-Philippe DEPREZ, défend avec détermination la cause des agriculteurs du Bargy pendant la campagne et s’ il est élu, il la défendra au Sénat.