a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 22 mars 2012 - Source associative

Dupont-Aignan : plus de remise en cause de la chasse

Réponses du candidat à la présidentielle Nicolas Dupont-Aignan à la Fondation Brigitte Bardot.

Dupont-Aignan se montre favorable à un renforcement des contrôles, mais hostile à des mesures restrictives, comme l'interdiction de chasser le dimanche au bénéfice des autres usagers de la nature.
Par ailleurs, il n'est désormais plus favorable à l'interdiction de la chasse à courre. En 2010, il avait pourtant co-déposé une proposition de loi en ce sens, dont il s'était ensuite désolidarisé suite aux protestations des chasseurs.

- La déclassification de toutes les espèces dites « nuisibles »

Cette mesure méritera d'être débattue contradictoirement par les spécialistes concernés, sous l'autorité du Ministre, de manière à en situer clairement les enjeux, dans l'orientation générale que je leur fixerai d'éviter le plus grand nombre de morts inutiles et de prendre explicitement en compte le rôle de ces espèces dans l'équilibre des écosystèmes.

- l’interdiction des chasses « traditionnelles » et cruelles (vénerie, etc.)

Il faut qu'un équilibre soit trouvé entre les chasseurs, les protecteurs de l'environnement et les défenseurs de la cause animale. Je suis persuadé que les chasseurs, comme praticiens de la nature, sont prêts à faire des efforts.

- l’interdiction de toute forme de piégeage

L’arrêté du 29 janvier 2007 fixant les dispositions relatives au piégeage des animaux classés nuisibles me semble équilibré. C'est son application qui ne l'est pas, parce que le contrôle de la gravité des blessures infligées aux animaux revient le plus souvent aux piégeurs eux-mêmes, ce qui est une aberration. C'est ce contrôle par une autorité administrative indépendante qu'il faudra renforcer. Une interdiction pure et simple, si elle n'était pas plus suivie d'effets que ne l'est cet arrêté, ne changerait rien de fondamental. C'est une orientation décisive de ma candidature à la Présidence de la République : je veux qu'enfin dans notre pays les normes de droit (lois, arrêtés...) soient réellement appliquées, et cela également, à tous niveaux, que ce soit dans les plus hautes sphères de l'Etat ou dans les plus grandes multinationales. Plus de connivences, plus de compromissions.

- l’arrêt de la chasse le dimanche où sont recensés le plus d’accidents

Si les chasseurs ne peuvent plus chasser le week-end, quand le feront-ils ? Je me vois mal prôner l'interdiction de la conduite automobile dans les zones les plus à risque, au motif qu'y serait recensé un nombre élevé d'accidents. Je serais plutôt partisan d'une augmentation des règles de sécurité ce jour là (signalétique, etc.), ainsi que dans les zones les plus dangereuses, sur l'opportunité de quoi devront se prononcer spécialistes et intervenants réunis autour du Ministre.

- la mise en place d’un permis de chasser à points et contrôle alcootest des chasseurs

Oui. Je suis favorable à toute mesure permettant de concilier le maintien du plaisir de chasser avec l'exigence de sécurité. Au regard des risques inhérents à leur activité, il n'est pas absurde de chercher à responsabiliser davantage les chasseurs, comme l'ont été les automobilistes.

Concernant la chasse et la pêche de loisir, Dupont-Aignan répond à Chouette Candidat(e) :

Ce sont des pratiques que je respecte et je trouve que les chasseurs et les pêcheurs ont, par le passé, été trop souvent et très injustement caricaturés. Par ailleurs, la chasse a, dans nos campagnes, un rôle important pour tout ce qui touche à la régulation de la vie sauvage. Je pense en outre que l’existence de période de chasses permet d’assurer l’indispensable protection des espèces.