Chasse & pêche

Gilles Lebreton demande à la Commission d' «établir un plan d’action d’urgence, pour traiter le problème de ces animaux hybrides»

Interpellez-le
Click & Tweet Click & Mail Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

Personnalité politique (1)

Question parlementaire

Européenne

Justification de la note

Question inquiétante

Question avec demande de réponse écrite E-006062/2020
à la Commission
Article 138 du règlement intérieur
Marco Dreosto (ID), Massimo Casanova (ID), Isabella Tovaglieri (ID), Susanna Ceccardi (ID), Gilles Lebreton (ID), Pietro Fiocchi (ECR)

On observe dans de nombreux pays européens une nette croissance de l’hybridation entre les loups et les chiens errants, les deux espèces étant fécondes entre elles. Cela représente un risque grave pour la conservation du loup, dont le génome est le résultat de milliers d’années d’évolution et d’adaptation à l’environnement. Les problèmes que ce phénomène implique ont déjà été soulevés par différents instituts de recherche, qui estiment que ces animaux hybrides voient leur comportement affectés, tant du point de vue de la prédation que d’une plus grande confiance vis-à-vis de l’homme, ce qui les rend souvent responsables d’attaques contre des animaux d’élevage, qui sont ensuite attribuées par erreur aux loups. Le loup, aujourd’hui protégé à l’échelon international par la convention de Berne et la directive «habitat», risque paradoxalement de disparaître en raison d’une protection excessive, qui ne permet pas à ce jour de résoudre ce grave problème.
Dans ce contexte, la Commission est invitée à répondre aux questions suivantes:

1. Quelles solutions la Commission propose-t-elle aux États membres pour résoudre le problème des hybrides entre chiens domestiques et loups?
2. À cet égard, la Commission entend-elle fournir des orientations aux États membres et établir un plan d’action d’urgence, pour traiter le problème de ces animaux hybrides, afin de protéger le loup?

Lire la suite

Crédits

Soumis par Thierry Lherm

Partager cette prise de position

Attentes citoyennes

Sondage
Chasse & pêche
Sondage sur le thème Chasse & pêche
52%

des Français
estiment que le « bien-être » des animaux sauvages n'est pas assuré aujourd'hui en France

Parcourir les sondages
82%

des Français
sont favorables à ce que le dimanche devienne un jour non chassé

Parcourir les sondages