Chasse

La ville de Saint-Prix devient un sanctuaire pour les hérissons

Félicitez-le

Personnalité politique (1)

Parti politique (1)

Prise de position

La ville va aider financièrement [le Cedaf] (une subvention de 1000 euros et une part du produit de la vente aux enchères du vin de la ville, soit 1800 euros), et créer un espace dédié aux hérissons sur un terrain communal. Deux autres centres seront chez des particuliers, dont la propriété de Jean-Pierre Enjalbert. «Les bénévoles seront chargés de nourrir et surveiller pendant quelques semaines les hérissons afin qu’ils prennent leurs marques avant d’être relâchés», explique le maire.
(article de Daniel Chollet)

Partager cette prise de position