a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 9 septembre 2016 - Proposition de loi → Européenne

Younous Omarjee dépose et défend une proposition de résolution visant notamment à bannir la "chasse aux trophées" et le commerce de l'ivoire

Agir !

Félicitez-le

La résolution, adoptée à main levée, formule des recommandations sur les différents points à l’agenda de la prochaine conférence. (...) [Les eurodéputés] encouragent l’UE à interdire l'exportation et l'importation d'ivoire ainsi que toute vente ou tout achat commercial d'ivoire au sein de l'Union. (...) Alors que de nombreuses espèces visées par la chasse aux trophées souffrent d’un déclin grave de leurs populations, les députés soutiennent l’initiative de la Commission européenne visant à adopter des lignes directrices mondiales sur cette chasse dans le cadre de la CITES.
(extrait du communiqué du Parlement suite à l'adoption de cette résolution)
Dans la minute de temps de parole, il m'en a manqué pour ,comme je l'avais déjà fait en commission , demander que soit banni définitivement la "chasse aux trophées, héritage par ailleurs de la période coloniale, et qui n'est pas la marque des valeurs civilisés dont on se réclame ici en Europe.
(extrait du post Facebook de Younous Omarjee)

(intervention du 13/09/2016 de l'eurodéputé Younous Omarjee, lors du débat en plénière portant sur les objectifs clés pour la 17e conférence des parties à la CITES)
Proposition de résolution déposée par Giovanni La Via, Norbert Lins, Pavel Poc, Julie Girling, Gerben-Jan
Gerbrandy, Younous Omarjee, Keith Taylor, Marco Affronte au nom de la commission de l'environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire, sur les objectifs de l'UE en vue de la dix-septième session de la
Conférence des parties à la convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES), qui se tiendra du 24 septembre au 5 octobre 2016 à Johannesburg (Afrique du Sud).

Communiqué de presse du Parlement européen :

COP17 CITES: les priorités du Parlement pour lutter contre le trafic d’espèces sauvages

SESSION PLÉNIÈRE Communiqué de presse - Environnement − 15-09-2016 - 12:41

Alors que le trafic d’espèces sauvages est devenu le quatrième plus grand marché noir et menace l’existence de nombreuses espèces, l’UE doit prendre des mesures visant à réduire la demande, selon une résolution adoptée ce jeudi. Le PE précise ses priorités pour la 17e conférence des parties à la Convention sur le commerce international des espèces sauvages menacées d’extinction, qui se tiendra à Johannesburg du 24 septembre au 5 octobre. L’UE y siégera pour la première fois en tant que partie.

La résolution, adoptée à main levée, formule des recommandations sur les différents points à l’agenda de la prochaine conférence. L’accession de l’UE à la CITES, en 2015, a ouvert la voie à de possibles mesures au niveau européen.

Les députés soulignent que des mesures anticorruption fortes et efficaces sont essentielles pour combattre le trafic d’espèces sauvages, la corruption pouvant être décelée à tous les maillons de la chaîne du commerce d’espèces sauvages.

Ils appellent également à l’adoption au niveau européen d’une législation qui permette de réduire le commerce illicite en rendant illégaux l'importation, l'exportation, la vente, l'acquisition ou l'achat d'animaux ou de plantes sauvages pris, possédés, transportés ou vendus en infraction à la loi du pays d'origine ou de transit.

Ils encouragent l’UE à interdire l'exportation et l'importation d'ivoire ainsi que toute vente ou tout achat commercial d'ivoire au sein de l'Union. Le doublement des mises à mort illégales d’éléphants d’Afrique entraîne un déclin de l’espèce sur tout le continent, soulignent-ils.

Alors que de nombreuses espèces visées par la chasse aux trophées souffrent d’un déclin grave de leurs populations, les députés soutiennent l’initiative de la Commission européenne visant à adopter des lignes directrices mondiales sur cette chasse dans le cadre de la CITES.

Délégation du PE

Les députés Gerben-Jan Gerbrandy (ALDE, NL) et Catherine Bearder (ALDE, UK) participeront à la conférence de Johannesburg du 23 au 25 septembre.

Note aux éditeurs

D'après la liste rouge des espèces menacées de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), plus de 23 000 espèces, qui représentent environ 30 % des 79 837 espèces étudiées par l'UICN, sont menacées d'extinction.

Le commerce illégal d'espèces sauvages constitue désormais le quatrième plus grand marché noir, après ceux de la drogue, des êtres humains et des armes, indique la résolution.

Dans l’Union, l’Allemagne, la Suède et le Royaume-Uni ont déjà interdit l’exportation l’ivoire brut.

L'Allemagne, la France, les Pays-Bas, le Royaume-Uni, l'Autriche, la Suède, la République tchèque, la Slovaquie et le Danemark ont déjà décidé de ne plus octroyer de permis d'exportation pour l'ivoire "brut" pré-convention.

Procédure: question orale au Conseil et à la Commission avec résolution