Photo de Christophe Castaner

Christophe Castaner penche contre les animaux

5.4/20
Gouvernement

Agir !

Interpellez-le

 

Pour comprendre comment nous avons estimé ces notes, cliquez sur un des thèmes ci-dessus.

 

Pourquoi ces notes à Christophe Castaner ?

Prises de position de Christophe Castaner classées par thème :

Dernières prises de position de Christophe Castaner (13 référencées)

ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 8 janvier 2015 - Groupe d'études

Ces députés sont membres du Groupe d'études Élevage sans participer au Groupe Protection des animaux

Ce groupe rassemble des députés s'intéressant aux problématiques de l'élevage. Beaucoup parmi eux ne semblent pas considérer l'éthique animale comme pertinente au point de rejoindre aussi le Groupe d'études Protection des animaux.

Groupe d'études Élevage

PRÉSIDENT

M. Michel Vergnier

VICE-PRÉSIDENTS

Mme Brigitte Allain, M. Philippe Baumel, M. Xavier Breton, M. Christophe Castaner, M. André Chassaigne, M. Yannick Favennec, M. Philippe Gosselin, Mme Edith Gueugneau, Mme Véronique Louwagie, M. Paul Molac, M. Christian Paul, M. François Sauvadet

SECRÉTAIRES

M. Jean-Michel Clément, Mme Isabelle Le Callennec

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 30 octobre 2014 - Dans la presse

Christophe Castaner soutient l'abattage de loups

Mais la question qui se pose vraiment, c'est de savoir si la Convention de Berne nous empêche de prélever des loups. La preuve que non : la préfète des Alpes-de-Haute-Provence se félicite qu'on en ait tué trois !
extrait de l'interview de La Provence

Agir !

Interpellez-le

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 23 septembre 2014 - Dans la presse → Local

Pour le député-maire PS de Forcalquier Christophe Castaner l'augmentation du nombre de loups en France rend "obligatoire" l'augmentation du nombre de tirs

La ministre de l’Ecologie a donné une nouvelle impulsion au Plan National Loup permettant d’augmenter les prélèvements, rendus obligatoire par la forte augmentation du nombre de loups en France, estimés aujourd’hui à 350 spécimens. Et corrélativement au nombre de victimes, plus de 6.000 bêtes mortes en 2013. Un chiffre en augmentation pour l’année 2014, a dit Mr Castaner, interrogé par la radio Alpes 1.

Agir !

Interpellez-le