a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 19 décembre 2017 - Subvention → Local

350 000€ d'aides de la région Nouvelle-Aquitaine pour un nouvel abattoir, à Bègles

Agir !

Interpellez-le

Cet abattoir est un outil de travail de proximité pour l'abattage des animaux de l'espèce bovine et ovine au service de la production locale (...) 630 tonnes annuelles devraient être traités en année de démarrage. (...) L'établissement est également prévu pour accueillir l'abattage rituel dans le cadre d'une mission de service public.
Cet établissement (...) bénéficie d'un accompagnement du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine à hauteur de 350.000 €. Cette aide vient en complément de crédits européens : 500.000 € sont mobilisés via le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER).
(extraits du communiqué de presse du Conseil régional Nouvelle-Aquitaine)
Depuis la Loi MAPTAM, du 27 janvier 2014, les conseils régionaux sont devenus autorité de gestion d'une partie des programmes FEDER/FSE pour la programmation 2014/2020.

Ccommuniqué de presse du Conseil régional Nouvelle-Aquitaine :

Bientôt un abattoir de proximité à Bègles

Communiqué de presse
Mardi 19 décembre 2017

Bientôt un abattoir de proximité à Bègles

Alain Rousset, président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, participera à la pose de la première pierre de la construction de l'abattoir de proximité des Eleveurs Girondins, ce jeudi 21 décembre 2017 à 12h00 à Bègles (Rue Radio Londres 40 45, Zone de Hourcade) aux côtés de Serge Chiappa, président du Groupement des Eleveurs Girondins (GEG).

Déroulé :
12h00 : accueil sur le site de Bègles Hourcade - Rocade sortie n°20 - Rue Radio Londres
12h15 : intervention de Serge Chiappa, président du Groupement des Eleveurs Girondins (GEG)
12h30 : présentation du projet technique par Philippe Nompeix, directeur du GEG
12h45 : Pose de la première pierre de l'abattoir
13h00 : prises de paroles

Cet abattoir est un outil de travail de proximité pour l'abattage des animaux de l'espèce bovine et ovine au service de la production locale, permettant notamment d'alimenter les boucheries de détail des Eleveurs Girondins. Le Groupement des Eleveurs Girondins, engagé dans une démarche de valorisation de sa production en circuit court, regroupe 150 adhérents dont 120 producteurs de Bovins et 30 producteurs d'ovins. 630 tonnes annuelles devraient être traités en année de démarrage. L'outil d'abattage fera une place importante au traitement des produits sous Signes Officiels de Qualité (Label rouge et IGP Agneau de Pauillac), des produits certifiés (Bœuf sous Signature Gironde) et des produits identifiés (marques déposées : Agneau le Petit Prince et Veau de lait des Eleveurs Girondins.) Les seuls produits certifiés et sous signes de Qualité représentent 51 % du tonnage total de l'abattoir. L'établissement est également prévu pour accueillir l'abattage rituel dans le cadre d'une mission de service public. Outre l'activité d'abattage, l'abattoir traitera, également en prestations de services, la valorisation des cuirs des animaux abattus pour le compte des utilisateurs.

Cet établissement proposera des procédures innovantes de traitement (chambre froide de maturation, espacement des rails des chambres froides de conservation au-delà des normes habituelles...) et accordera une grande importance à la récupération et aux économies d'énergie ainsi qu'aux conditions de travail de ses employés (ergonomie des postes de travail, automatisation des procédés...). Il bénéficie d'un accompagnement du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine à hauteur de 350.000 €. Cette aide vient en complément de crédits européens : 500.000 € sont mobilisés via le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER).

Contact presse :
Rachid Belhadj
05 57 57 02 75 / [email protected]
Facebook : Région Nouvelle-Aquitaine - Twitter : @NvelleAquitaine
http://nouvelle-aquitaine.f