Le Parti socialiste penche contre les animaux

7.7/20

Agir !

Interpellez-les

Click & Tweet Click & Mail Click & Comment

Commentez directement sur leur page Facebook

 

Pour comprendre comment nous avons estimé ces notes, cliquez sur un des thèmes ci-dessus.

 

Dernières prises de position représentant le parti (702 référencées)

Rechercher dans le titre
par thème
par effet de la prise de position
par sous-thème
par implication nationale/locale
par implication européenne
par type
par espèce
par parti
ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Corrida Corrida

le 15 mai 2020 - Proposition de loi

Abolition des corridas : aucun groupe politique n'a encore inscrit de vote à l'ordre du jour de l'Assemblée en 3 années de législature

Si aucun groupe politique n'utilise sa «niche parlementaire» pour mettre une proposition de loi sur la condition animale à l'ordre du jour du Parlement, certains sujets très attendus par les citoyens n'y seront jamais débattus

80% des Français considèrent que le supplice et la mise à mort d’un animal (comme dans une corrida ou un combat de coqs par exemple) ne peuvent plus être considérés comme un spectacle en 2018 en France, selon un sondage IFOP de 2018 (source : Fondation Brigitte Bardot)
14. Abolir les corridas et les combats de coqs.
(mesure 14 du manifeste AnimalPolitique)

ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Zoo / Cirque Zoo / Cirque

le 15 mai 2020 - Proposition de loi

Fin des cirques avec animaux sauvages : aucun groupe politique n'a encore inscrit de vote à l'ordre du jour de l'Assemblée en 3 années de législature

Si aucun groupe politique n'utilise sa «niche parlementaire» pour mettre une proposition de loi sur la condition animale à l'ordre du jour du Parlement, certains sujets très attendus par les citoyens n'y seront jamais débattus

72% des Français sont favorables à l’interdiction des animaux sauvages dans les cirques, selon un sondage IFOP de 2020 (source : 30 Millions d'Amis), 5 points de plus qu'en 2018 (source : 30 Millions d'Amis).
12. Mettre un terme à la présence et à l’utilisation d’animaux sauvages et domestiques dans les établissements et spectacles itinérants ou fixes.

ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Animaux de compagnie Animaux de compagnie

le 15 mai 2020 - Proposition de loi

Plan national de stérilisation des chats : aucun groupe politique n'a encore inscrit de vote à l'ordre du jour de l'Assemblée en 3 années de législature

Si aucun groupe politique n'utilise sa «niche parlementaire» pour mettre une proposition de loi sur la condition animale à l'ordre du jour du Parlement, certains sujets très attendus par les citoyens n'y seront jamais débattus

Chaque année, plus de 90 000 chats sont euthanasiés en France. A ce contingent doit être ajouté un nombre incalculable de chats, décédant plus ou moins à l’abri des regards, de terribles maladies ou des suites de violences pourtant pénalement sanctionnées. L’origine de cette souffrance est l’abandon mais aussi la prolifération féline, à l’origine d’un nombre important de chats sans foyers, et qui cause le dénigrement de leurs intérêts propres.
(Collectif chats 100% stérilisation obligatoire)

ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Expérimentation Expérimentation

le 15 mai 2020 - Proposition de loi

Interdiction de l’expérimentation animale lorsque des méthodes substitutives existent : aucun groupe politique n'a encore inscrit de vote à l'ordre du jour de l'Assemblée en 3 années de législature

Si aucun groupe politique n'utilise sa «niche parlementaire» pour mettre une proposition de loi sur la condition animale à l'ordre du jour du Parlement, certains sujets très attendus par les citoyens n'y seront jamais débattus

90% des Français sont favorables à l’interdiction de l’expérimentation animale si des méthodes substitutives existent, selon un sondage IFOP de 2018 (source : 30 Millions d'Amis). Soit 5 points de plus qu'en 2003 (source : One Voice).
8. Lancer un plan national des méthodes de remplacement

ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 15 mai 2020 - Proposition de loi

Abolition de l'élevage d'animaux pour leur fourrure : aucun groupe politique n'a encore inscrit de vote à l'ordre du jour de l'Assemblée en 3 années de législature

Si aucun groupe politique n'utilise sa «niche parlementaire» pour mettre une proposition de loi sur la condition animale à l'ordre du jour du Parlement, certains sujets très attendus par les citoyens n'y seront jamais débattus

91% des Français s’opposent au commerce de la fourrure, selon un sondage IFOP de 2020 (source : 30 Millions d'Amis).
84% estiment que la France doit interdire l’élevage d’animaux pour leur fourrure, selon un sondage YouGov de 2018 (source : L214).

ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 15 mai 2020 - Proposition de loi

Interdiction de la chasse le mercredi ou le dimanche : aucun groupe politique n'a encore inscrit de vote à l'ordre du jour de l'Assemblée en 3 années de législature

Si aucun groupe politique n'utilise sa «niche parlementaire» pour mettre une proposition de loi sur la condition animale à l'ordre du jour du Parlement, certains sujets très attendus par les citoyens n'y seront jamais débattus

82% des Français réclament l’interdiction de la chasse et du piégeage non seulement le dimanche, mais un deuxième jour par semaine, et l’intégralité des vacances scolaires, selon un sondage IPSOS de 2018 (source : One Voice).
Un vote par scrutin public permettrait aux citoyens de connaître le vote de leurs représentants sur cette question.

ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 15 mai 2020 - Proposition de loi

Interdiction de la chasse à courre et de la chasse à la glu : aucun groupe politique n'a encore inscrit de vote à l'ordre du jour de l'Assemblée en 3 années de législature

Si aucun groupe politique n'utilise sa «niche parlementaire» pour mettre une proposition de loi sur la condition animale à l'ordre du jour du Parlement, certains sujets très attendus par les citoyens n'y seront jamais débattus

84% des Français sont contre la chasse à courre, selon un sondage IFOP de 2017 (source : Fondation Brigitte Bardot).
84% des Français rejettent le piégeage des oiseaux à la glu, avec des filets, et autres pièges (ne permettant pas de distinction entre les espèces), selon un sondage IPSOS de 2018 (source : One Voice).

ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 15 mai 2020 - Proposition de loi

Interdiction de l'abattage sans «étourdissement» préalable : aucun groupe politique n'a encore inscrit de vote à l'ordre du jour de l'Assemblée en 3 années de législature

Si aucun groupe politique n'utilise sa «niche parlementaire» pour mettre une proposition de loi sur la condition animale à l'ordre du jour du Parlement, certains sujets très attendus par les citoyens n'y seront jamais débattus

85% des Français sont contre l'abattage sans « étourdissement », selon un sondage IFOP de 2020 (source : 30 Millions d'Amis), soit 13 points de plus qu'en 2009.

ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 16 avril 2020 - Vote → Europe

Covid-19 : les eurodéputés Nouvelle Donne et PS se sont abstenus lors du vote sur l'interdiction du commerce, de l’élevage et de la consommation d’animaux sauvages dans l’UE

Ils ont choisi de ne pas voter en faveur d'une amélioration du sort des animaux

Ces eurodéputés se sont abstenus lors du vote sur l'amendement 79 proposant d'insérerle paragraphe 33 bis suivant dans la Proposition de résolution commune Action coordonnée de l’Union pour combattre la pandémie de COVID-19 et ses conséquences :

Paragraphe 33 bis (nouveau)

Agir !

Interpellez-les

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Corrida Corrida

le 3 mars 2020 - Communication officielle → Local

Orthez organise la gratuité des corridas pour les enfants de moins de 10 ans

Dans l’objectif assumé de permettre la transmission des traditions tauromachiques, la Ville d’Orthez prolonge son geste à l’attention des nouvelles générations.
Déjà proposé en 2019, le principe de la gratuité d’accès à la corrida aux moins de 10 ans accompagnés obligatoirement par un responsable légal a en effet été reconduit mardi soir par le conseil municipal pour 2020.

(extrait de l'article de La République des Pyrénées)

Agir !

Interpellez-le