Photo de Carole Delga

Carole Delga agit contre les animaux

1.2/20
Pdt région - Occitanie
Logo PS
 

Pour comprendre comment nous avons estimé ces notes, cliquez sur un des thèmes ci-dessus.

 
PARTAGER :

Pourquoi ces notes à Carole Delga ?

Prises de position de Carole Delga classées par thème :

Dernières prises de position de Carole Delga (13 référencées)

Tweetez-la !
a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Corrida Corrida

le 19 juillet 2018 - Subvention → Prise de position marquante → Implication locale

La région Occitanie va subventionner la construction d'arènes et la création d'écoles taurines

Parmi les mesures envisagées figurent l'accompagnement des éleveurs à une meilleure gestion sanitaire de leurs troupeaux - chevaux et taureaux qui sont pour partie élevés en liberté, l'accompagnement de l'AOP Taureau de Camargue et de son cahier des charges et la mise en place de garanties de bientraitance animale via une charte ou un label. Le plan prévoit également un soutien à la construction et la rénovation d'arènes, la création d'un réseau régional d'écoles taurines et la création d'un Brevet professionnel Jeunesse, Education Populaire et Sport (BJEPS) Course camarguaise.
(extrait de l'article de l'Express)

Tweetez-la !
a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 1 janvier 2018 - Subvention → Implication locale

86 000€ de la région Occitanie pour aider une entreprise à créer une nouvelle gamme de produits issus de la filière bovine

À Lorp-Sentaraille, la SARL Les Fils de Font Basile sera accompagnée avec plus de 86 000 € de la Région, pour créer une nouvelle gamme de produit locale et innovante en s'appuyant sur la filière bovine ariégeoise.
(extrait de l'article de la Dépêche du Midi)

Tweetez-les !
ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 12 janvier 2017 - Vote → Prise de position marquante

Souffrance des animaux dans les abattoirs : ces députés ne sont pas venus prendre part aux votes

En 5 ans de législature, la PPL n°4203 d'Olivier Falorni aura été la seule proposition de loi ayant pour objet la souffrance animale à être inscrite à l'ordre du jour. C'était donc pour tous les députés une occasion unique de débattre et voter sur un texte visant à réduire la souffrance des animaux. Pourtant 530 députés sur 577 n'ont pas saisi cette occasion.

Tweetez-les !
ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 20 décembre 2016 - Question parlementaire

23 députés demandent plus de mesures, de contrôles et de sanctions contre les actes de cruauté dans les abattoirs

L214 a diffusé en février 2016 une nouvelle vidéo choquante sur les violences exercées envers les animaux à l'abattoir du Vigan dans le Gard. Outre les actes de cruauté scandaleux, ces deux cas révèlent aussi l'existence de dysfonctionnements évidents dans le contrôle par l'état des abattoirs.
Les cas fréquents de violences exercées sur les bovins, moutons, cochons démontrent des dysfonctionnements graves dans la chaîne d'abattage, y compris maintenant dans les établissements certifiés bio.
il est très probable que des dérives similaires existent également dans de nombreux autres abattoirs français.
Il n'est pas tolérable, dans un pays de droit et de liberté comme la France, que des économies soient faites sur la souffrance, qu'elle soit humaine ou animale.
faire procéder à une enquête approfondie sur les conditions d'abattage dans l'ensemble des abattoirs français, ainsi que sur le système de contrôle des abattoirs, afin d'éviter que de telles situations perdurent.
(extraits des questions)

Tweetez-la !
a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 16 décembre 2016 - Subvention → Implication locale

68 700 € de subventions de la région Occitanie pour agrandir et rénover des abattoirs

La Commission permanente qui s’est déroulée ce vendredi 16 décembre à l’Hôtel de Région à Montpellier, sous la présidence de Carole Delga, a voté une enveloppe globale de plus de 195 M€ qui va permettre la réalisation d’un certain nombre d’opérations sur l’ensemble du territoire régional. (...)
une aide de 68 700 € est accordée à la SA des abattoirs Puylaurentais afin d’agrandir et rénover leurs équipements

(extrait de l'article de la région)

Tweetez-la !
a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 4 novembre 2016 - Subvention → Implication locale

14 000 000 € d'aides supplémentaires de la région Occitanie pour les filières d'élevage

la présidente de Région, Carole Delga était en Lozère. Elle a choisi Langogne pour annoncer son plan de soutien de 14 M€ aux bâtiments d'élevage, dont un crédit supplémentaire de 5,4M€. L'occasion également de faire le tour de l'abattoir municipal qui va être aidé par la Région
(extrait de l'article de Patrick Zimmermann, 48info.fr)

Tweetez-la !
a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 29 octobre 2016 - Subvention → Prise de position marquante → Implication locale

1 000 000 € d'aides supplémentaires de la région Occitanie pour la filière foie gras

En venant inaugurer Lisi jeudi, la présidente de la Région a fait un détour par la ferme Carles de Monteils où elle a annoncé une aide supplémentaire de 1 M/€ pour la filière.
Pour Carole Delga pas de doute, la filière du gras — marqueur agroalimentaire de l'ex Midi-Pyrénées-doit être plus que défendue. Aussi après que la collectivité régionale ait déjà injecté 4 M/€, elle demandera aux élus de voter le 28 novembre prochain une rallonge de 1 M/ €.
(extraits de l'article de La Dépêche)

Tweetez-les !
ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Corrida Corrida

le 14 mai 2016 - Dans la presse → Prise de position marquante → Implication locale

Ces élus assistent aux corridas de la féria de Pentecôte à Nîmes

Les politiques assistent à la corrida de ce samedi soir, (...) sénateur-maire (LR) de Nîmes, Jean-Paul Fournier, (...) Philippe Saurel, le maire (DVG) de Montpellier, (...) Carole Delga, la présidente (PS) de la Région LRMP, Denis Bouad président du département du Gard et de nombreux parlementaires. Le président de Nîmes Métropole, Yvan Lachaud est également présent.
(extrait de l'article de Jean-Marc Aubert, Infos H24)

Tweetez-les !
ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 25 mars 2016 - Dans la presse

Le ministre de l'agriculture et les conseils régionaux ALPC et LRMP augmentent les aides à la filière foie gras

130 millions d’euros d’aides pour les producteurs de palmipèdes et les accouveurs
Le ministère de l’Agriculture a publié ce vendredi les mesures d’indemnisation des opérateurs de la filière du foie gras, à la suite du vide sanitaire imposé dans le cadre de la lutte contre l’influenza aviaire.
Ce même jour, les conseils régionaux l’Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes-Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon, OPCALIM et le FPSPP ont annoncé un plan d’action complémentaire
(extraits de l'article de la France Agricole)

Tweetez-les !
ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 20 janvier 2016 - Dans la presse → Implication locale

Carole Delga et Alain Rousset, présidents des régions ALPC et LRMP, veulent des mesures de soutien pour la filière foie gras

L'appel, lancé en fin de semaine dernière par le Modef et relayé par la Confédération paysanne et l'Union CGT des Landes, a été entendu : près de 700 producteurs de canards et acteurs de la filière mais aussi des élus venus des Landes, des Pyrénées-Atlantiques, de Dordogne et du Lot-et-Garonne, se sont réunis [se sont réunis] pour protester contre les mesures prises pour endiguer le virus aviaire dans la région./q>
Le responsable du Modef des Landes a ensuite dénoncé l'absence de contre-proposition de la part du Comité interprofessionnel des palmipèdes à foie gras (Cifog) [et] Il rejoint en cela la position de Carole Delga, présidente de la région Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon. Celle-ci doit à nouveau rencontrer le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, la semaine prochaine, en compagnie de son homologue d'Aquitaine-Limousin-Poitou-Charente, Alain Rousset.
(extraits de l'article de Sylvain Lapique, Sud-Ouest)
Les origines de la contamination sont à rechercher dans les modes d'élevage avicole et 70% des Français sont favorables à l'abolition du gavage. Pourtant, une partie des près de 300 millions d'euros que pourrait coûter l'arrêt partiel de la filière va être supportée par la collectivité... dans une optique de préservation de ce modèle et non de reconversion.