a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 29 juin 2010 - Communication officielle → Nationale

François Sauvadet soutient les amendements pour élever les "seuils d’animaux équivalents" par élevage

Agir !

Interpellez-le

Je me réjouis à ce titre que l’examen en commission ait permis l’adoption d’amendements permettant d’élever les seuils d’animaux équivalents par élevage. Aujourd’hui, la France applique des seuils 5 fois inférieurs aux seuils communautaires pour la filière porcine.
(extrait du discours de François Sauvadet à l’occasion de la discussion générale du projet de loi de modernisation de l’agriculture)

Extrait du discours de François Sauvadet à l’occasion de la discussion générale du projet de loi de modernisation de l’agriculture :

"Le constat, vous le connaissez :
- Nos exportations ont diminué de 20% en 2009 par rapport à 2008, notamment sur le lait et le fromage, les vins et les céréales.
- Nos surfaces cultivées de fruits et légumes diminuent quand celles de l’Espagne et des Pays-Bas augmentent.
- Pour la première fois, la France est déficitaire en termes de production bovine !
- De même, notre production porcine est stable depuis 10 ans, alors qu’elle augmente de plus de 30% en Allemagne sur la même période …

[...]

Second point, nous estimons qu’une des conditions de la compétitivité de notre agriculture soumise à un marché international réside dans une organisation des marchés et des filières ; Mais d’abord, il faut cesser d’ajouter à la norme sans cesse de nouvelles règlementations pesant sur les exploitations.
- Les exemples sont nombreux : plans régionaux, schémas divers, autorisations et enquêtes publiques. De même, si un jeune agriculteur veut s’installer, cela relève du véritable parcours du combattant.
- Pour le Nouveau Centre, ce n’est pas un bon calcul : Il ne faut pas décourager les projets de développement des agriculteurs par la multiplication des barrières et des entraves administratives.
- Il faut que l’Etat donne un peu de lest, pour faciliter les initiatives des agriculteurs.
- Je me réjouis à ce titre que l’examen en commission ait permis l’adoption d’amendements permettant d’élever les seuils d’animaux équivalents par élevage. Aujourd’hui, la France applique des seuils 5 fois inférieurs aux seuils communautaires pour la filière porcine."