a penché pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 16 juillet 2015 - Question parlementaire → Nationale

Joël Labbé dénonce le projet d'élevage-usine de porcelets à Poiroux (85)

Positif mais préoccupation anecdotique pour les animaux

Agir !

Encouragez-le

Click & Tweet Click & Mail Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

Ce projet d'implantation d'une « ferme » de 900 truies en Vendée suscite de vives inquiétudes quant au développement d'un « modèle » qui détruit le tissu agricole, supprime des emplois et occulte complètement les attentes sociales. L'implantation de la ferme dite des mille vaches avait déjà provoqué de nombreuses contestations (...) des conditions d'élevage indignes et des politiques de management douteuses de la ferme remettent en cause une nouvelle fois ce modèle délétère.
(extrait de la question)

Question écrite de Joël Labbé, sénateur du Morbihan :

Ferme-usine de Poiroux en Vendée

M. Joël Labbé attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du Gouvernement sur le projet de la ferme-usine de Poiroux. Ce projet d'implantation d'une « ferme » de 900 truies en Vendée suscite de vives inquiétudes quant au développement d'un « modèle » qui détruit le tissu agricole, supprime des emplois et occulte complètement les attentes sociales. L'implantation de la ferme dite des mille vaches avait déjà provoqué de nombreuses contestations qui se trouvent aujourd'hui légitimées. En effet, les récentes révélations du dépassement de la taille du troupeau de plus de 250 vaches, des conditions d'élevage indignes et des politiques de management douteuses de la ferme remettent en cause une nouvelle fois ce modèle délétère. Une trentaine de projets démesurés et inutiles sont aujourd'hui développés sur le territoire, des projets néfastes pour l'emploi et l'environnement, qui entrent en totale contradiction avec les objectifs d'agroécologie fixés par le Gouvernement dans la loi n° 2014-1170 du 13 octobre 2014 d'avenir pour l'agriculture, l'alimentation et la forêt ou dans le cadre de la COP21. Il souhaite savoir comment il compte encadrer les projets de ce type afin d'éviter de nouvelles dérives.

Source :