Élevage

L'arrêté du gouvernement prévoit de nombreuses dérogations à l'interdiction d'éliminer les poussins mâles

Interpellez-les

Personnalités politiques (3)

Photo Marc Fesneau
Marc Fesneau Gouvernement MoDem
Interpellez-le
Photo Élisabeth Borne
Élisabeth Borne Députée (14) Renaissance
Photo Emmanuel Macron
Emmanuel Macron Président Renaissance

Partis politiques (2)

Logo MoDem
MoDem
Logo Renaissance
Renaissance

Autre réalisation

Broyage des poussins Nationale

L’arrêté précisant les conditions de mise à mort des poussins issus de la filière œufs a été publié ce mercredi 7 décembre. Il confirme que des poussins mâles pourront continuer d’être éliminés à la naissance par gazage, malgré l’interdiction promise par le gouvernement. 15 % des poussins, soit 8,5 millions chaque année, continueront d’être tués. L214 dénonce la trahison du gouvernement.
(extrait du CP de L214)

Lire la suite

Attentes citoyennes

84%

des Français
jugent inacceptable l'abattage des poussins mâles juste après leur naissance

Parcourir les sondages
64%

des français
sont favorables à une interdiction européenne de la mise à mort des poussins et canetons pratiquée par la filière œufs et la filière foie gras

Parcourir les sondages