a penché pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 14 février 2013 - Communication officielle → Nationale

L'Union Démocratique Bretonne dénonce le projet d' "usine à vaches" dans la Somme

Positif mais préoccupation anecdotique pour les animaux

Agir !

Encouragez-les

Cette firme "SCEA Côte de la Justice", transforme plus de 1000 hectares de terres agricoles en zone d'épandage, elle détruit de fait des dizaines d'emplois directs dans les élevages laitiers de dimensions familiales, elle capte l'usage du territoire à son seul profit, le territoire, elle impose aux vaches les souffrances indissociables de l'élevage hors sol et concentrationnaire, elle nécessite l'importation de tonnes de soja OGM bien sûr au détriment de l'agriculture vivrière au Brésil.
(extrait du communiqué de l'UDB)

Passage du communiqué de l'Union Démocratique Bretonne (UDB) qui dénonce l'implantation d'un projet d'une "usine à vaches" dans la Somme et ses conséquences :

Dans la Somme, un entrepreneur de BTP, diversifie ses activités par un projet d'étable de 1000 vaches laitières et 750 veaux, et un méthaniseur géant : la "SCEA Côte de la Justice", qui nécessitera 2700 hectares d'épandages, jusqu'à 40 kilomètres de la " firme" pour épandre les 40 000 tonnes annuelles de boues résiduelles du méthaniseur géant qui recevra des entrants multiples, récoltés dans un rayon de 110 km, y compris des céréales produites spécialement pour l'alimenter.... Le 1er février, le préfet a donné son autorisation pour 500 vaches et une centaine de génisses. [...]

Le ministre de l'agriculture, Stéphane Le Foll, promeut son Plan éco-agrologie qualifié de modèle d’agriculture autonome, visant à l'autonomie fourragère des exploitations, leur autonomie énergétique et économique pour le mieux vivre et le mieux être des paysans et des consommateurs. Il assure que, conformément aux décisions prises par le Conseil européen de Göteborg de 2001, la politique agricole commune devra résolument inscrire son évolution vers des modes de développement durable.

Chiche Monsieur le Ministre ! Mais l'autorisation donné par les service de l'Etat à M. Ramery est à l'opposé de l'agriculture que vous prônez. Cette firme "SCEA Côte de la Justice", transforme plus de 1000 hectares de terres agricoles en zone d'épandage, elle détruit de fait des dizaines d'emplois directs dans les élevages laitiers de dimensions familiales, elle capte l'usage du territoire à son seul profit, le territoire, elle impose aux vaches les souffrances indissociables de l'élevage hors sol et concentrationnaire, elle nécessite l'importation de tonnes de soja OGM bien sûr au détriment de l'agriculture vivrière au Brésil. Ne sommes-nous pas là face à une industrie prédatrice ?

Pour l'UDB,
la porte-parole Mona BRAS.

Communiqué de l'UDB pour l'appel à manifester le 3 mars 2013 à Paris contre les élevages industriels intensifs :

"A l'occasion du Salon de l'Agriculture à Paris, une grande manifestation nationale contre l'élevage industriel intensif est organisée le 3 mars à l'initiative de l'association NOVISSEN *

[...]

L'UDB soutient les organisateurs de cette marche et appelle ses militants et sympathisants à y participer".

Source :