a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 2 avril 2013 - Question parlementaire → Nationale

Patrice Carvalho défend les élevages intensifs de poulets

Question parlementaire du député PCF de l'Oise :

M. Patrice Carvalho attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt sur la nécessité de promouvoir la volaille française. Notre pays est, en ce domaine, le 1er producteur de l'Union européenne et le 4e producteur mondial. La filière compte 15 000 éleveurs et emploie 50 000 salariés avec une production de 1,8 million de tonnes en 2012. La France se situe à la pointe en termes de traçabilité et de contrôle, de sécurité sanitaire, de normes d'élevage et d'environnement, de qualité et de bien-être animal. Pourtant, 45 % de la viande de poulet consommée chez nous est aujourd'hui importée, alors même que l'approvisionnement national est en capacité de couvrir les besoins. Le critère du prix en est la cause au détriment de la qualité et de la traçabilité. Il serait donc nécessaire que soit mise en place rapidement un étiquetage qui mentionne le pays d'origine des produits à tous les stades de la chaîne, du producteur au distributeur, et que soit promu le logo « volaille française », qui garantit une volaille « née, élevée et transformée » en France. Il souhaite connaître ses intentions en la matière.

L'élevage intensif des poulets représente plus de 80 % des poulets élevés en France. Ces normes standard sont aussi mauvaises en France qu'ailleurs en Europe et dans d'autres pays. M.Carvalho semble ignorer les nombreux problèmes causés aux poulets élevés de façon intensive : problèmes locomoteurs, insuffisance cardiaque, brûlures de la peau et des pattes liées à l'ammoniac... Quant aux contrôles que M.Carvalho appalaudit, ils ne concernent pas plus de 1% des élevages français pour les normes de bien-être animal.