a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 16 juin 2015 - Question parlementaire

Philippe Noguès demande l'abolition du broyage des poussins mâles

Agir !

Félicitez-le

Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

Grâce à la méthode développée à Leipzig, il devrait être possible de déterminer le sexe des poussins dès le 3e jour de leur développement par une technique de spectrométrie. Le ministre a également déclaré que la pratique du broyage devrait être abolie à partir de 2017 en Allemagne.
Si une telle méthode était appliquée en France cela irait dans le sens de la loi d'avenir agricole votée récemment au Parlement, qui entend faire de notre modèle agricole un modèle respectueux de l'homme, de l'environnement mais aussi du bien-être animal.
(extraits de la question)
(réponse du ministre)

Question parlementaire de Philippe Noguès, député du Morbihan :

M. Philippe Noguès attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du Gouvernement sur les conditions d'élevage des poules pondeuses et notamment sur la pratique choquante du broyage à vif des poussins. Nous savons que seuls les nouveau-nés femelles sont conservés pour la production d'œufs et les poussins mâles sont le plus souvent déchiquetés vivants à l'aide de broyeuses ou étouffés à la main dans des sacs poubelles, faute de débouchés rentables. Le problème est d'envergure puisque l'on estime en France à 50 millions le nombre de poussins mâles qui terminent dans les bacs d'équarrissage des couvoirs. Christian Schmidt, le ministre de l'agriculture allemand s'est récemment saisi de ce sujet et vient d'affirmer que le procédé de prédétermination du sexe des œufs sera utilisé couramment dès 2016. Grâce à la méthode développée à Leipzig, il devrait être possible de déterminer le sexe des poussins dès le 3e jour de leur développement par une technique de spectrométrie. Le ministre a également déclaré que la pratique du broyage devrait être abolie à partir de 2017 en Allemagne. L'Allemagne est une grande Nation agricole et le choix de l'emploi de la méthode de la spectrométrie a été fait en prenant en compte le maintien de la productivité du secteur. Si une telle méthode était appliquée en France cela irait dans le sens de la loi d'avenir agricole votée récemment au Parlement, qui entend faire de notre modèle agricole un modèle respectueux de l'homme, de l'environnement mais aussi du bien-être animal. À l'instar de nos voisins allemands, dont on vante souvent les vertus de leur modèle économique et sociétal, nous pourrions marquer notre volonté politique de mieux-disant environnemental, tout en conservant un modèle économique performant. Aussi il souhaiterait connaître ses intentions et savoir s'il envisage de faire appliquer en France, à l'instar de son homologue allemand, la méthode de prédétermination du sexe des œufs.