a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 16 mai 2019 - Question parlementaire

La sénatrice Céline Boulay-Espéronnier demande au gouvernement de soutenir la limitation à 8 heures du transport des animaux vivants dans l'UE

Question écrite n° 10450 de Mme Céline Boulay-Espéronnier sénatrice (Paris - Les Républicains)

Mme Céline Boulay-Espéronnier attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture et de l'alimentation sur les conditions de transport délétères des animaux non sevrés dans l'espace européen. Une enquête publiée par l'association L214 met en évidence les violences subies par des veaux âgés de deux à trois semaines lors d'un transport de plus de 50 heures entre l'Irlande et les Pays-Bas via la France.
La pétition lancée conjointement à la publication de ces informations a recueilli plus de 23 000 signatures en quelques heures. Cette prise de conscience populaire est appuyée par les résultats d'une étude de l'institut de sondage IFOP pour l'organisation non gouvernementale « Compassion in world farming » (CIWF), réalisée en 2017 et indiquant que 89 % des Français étaient, déjà à l'époque, favorables à une limitation de la durée de transport d'animaux vivant à un maximum de 8h.
Diverses mesures ont déjà été engagées à l'échelle européenne pour tenter d'instaurer des pratiques décentes en la matière. Malheureusement, force est de constater qu'en l'absence de sanctions et face à un manque crucial de contrôle, le problème perdure.
En conséquence, elle souhaiterait connaître les actions que la France entend mener pour garantir des conditions de transport décentes des animaux vivants.

Source :