Élevage

À Strasbourg, il n'y a plus d'ovoproduits issus de l'élevage intensif dans la restauration collective

Félicitez-le
Click & Tweet Click & Mail Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

Personnalité politique (1)

Parti politique (1)

Prise de position

S'agissant plus spécifiquement des conditions d'élevage des poules pondeuses que vous évoquez, le précédent document mentionné précise que concernant les œufs et ovo-produits, « dans un souci de cohérence de la démarche de soutien au bien-être animal, la ville de Strasbourg souhaite avoir recours à des œufs et ovo-produits issus de filières labellisées (« Label Rouge », « Agriculture Biologique » ou équivalent).
De plus, il est mentionné que « les œufs devront être produits par des poules fermières, élevées et nourries selon un mode de production fermier et/ou biologique, en plein air et conformément au cahier des charges du label proposé ».

(extrait de la réponse de la municipalité à L214)

Lire la suite

Partager cette prise de position