ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Expérimentation Expérimentation

le 1 mars 2017 - Manifeste

AnimalPolitique 06 : ces candidats à la présidentielle refusent de soutenir la clarification de la terminologie des méthodes de remplacement de l'expérimentation animale

6. Remplacer la terminologie de « méthode alternative » par celle de «méthode de remplacement » qui n’implique aucun animal, vivant ou tué à cette fin.
(mesure n°6 du manifeste AnimalPolitique)

Réponse de Marine Le Pen :

Au-delà de l’émoi naturel que les images d’animaux sacrifiés pour des expériences suscitent, l’expérimentation animale peut être très souvent évitée. Par ailleurs, certaines expériences sur animaux ne sont pas toujours fiables quand il s’agit de développer un traitement médical pour les hommes : le métabolisme des animaux ne répondant pas toujours de la même manière que celui des humains.

Nous ne pouvons pas fermer totalement la porte aux expériences sur animaux, notamment dans les cas où il n’existe aucune autre manière de tester un vaccin ou un nouveau traitement. Mais je m’engage à encourager les méthodes substitutives (telles que la peau artificielle, expériences in vitro plutôt qu’in vivo) et la réduction d’emploi d’animaux vivants.

Réponse de Philippe Poutou :

Au delà des questions sémantiques, nous sommes en matière de recherche pharmaceutique, favorables à une recherche active d'alternatives à l'expérimentation animale. Dans l'état actuel de la science, même si l'expérimentation animale est relativement peu prédictive des dangers que le produit testé pourrait présenter pour l'homme, les méthodes de remplacement sontplutôt moins prédictives.

La tendance actuelle des laboratoires pharmaceutiques est d'aller vers davantage d'expérimentation humaine : diminuer les études cliniques préalables et lancer rapidement les nouveaux médicaments afin de prolonger la durée d'exploitation des brevets. Le produit testé pourra éventuellement être arrêté ou réglementé s'il s'avère dangereux pour l'homme.

Autre problème lié à la recherche du profit et à la concurrence dans l'industrie pharmaceutique : des milliers d'animaux sont utilisés ou sacrifiés inutilement pour tester des produits d'intérêt thérapeutique mineur, mais ayant un gros marché potentiel ou encore pour tester des produits « nouveaux » permettant de renouveler la gamme de produits ou de s'opposer à un concurrent.

En savoir plus :