a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Expérimentation Expérimentation

le 21 mars 2019 - Proposition de loi → Nationale

Cédric Villani remet un rapport de l'OPECST sur l'utilisation des animaux dans la recherche

Agir !

Félicitez-le

Le premier vice-président de L’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST), le député Cédric Villani, a organisé des auditions et remis un rapport intitulé « L’utilisation des animaux en recherche et les alternatives à l’expérimentation animale : état des lieux et perspectives ».

Dans son rapport l’OPECST fait plusieurs recommandations :

  • Inciter au développement d’études de biosurveillance et d’études épidémiologiques sur la santé humaine grâce aux big data permettant d’avoir accès à des quantités massives de données dans ces domaines.
  • Encourager la Haute autorité de santé et l’Agence nationale de sécurité des médicaments à utiliser la modélisation informatique.
  • Encourager la publication par les chercheurs des résultats « négatifs » des études sur les animaux, autrement dit les résultats non concluant, sur des sites déjà existants.
  • Former à l’éthique et à la bientraitance des animaux au cours du cursus universitaire et augmenter le nombre de place disponible en formation continue.
  • Limiter l’utilisation d’animaux en travaux pratiques dans l’enseignement supérieur.
  • Insister auprès des ministres compétents pour que le décret doublant le nombre de représentants de la protection animale à la CNEA (de 3 à 6) soit enfin promulgué.

(...)
L’OPECST a souhaité mettre à jour ses connaissances et recommandations sur l’expérimentation et ses méthodes alternatives. Bien que le rapport aborde de nombreux aspects du sujet, certains, pourtant essentiels, ont été laissés de côté, aboutissant à des recommandations peu ambitieuses. Il convient toutefois de remarquer que si toutes les recommandations que fait l’OPECST dans ce rapport étaient mise en œuvre, cela permettrait déjà de progresser vers une recherche sans animaux.

(extrait de l'article de la Fondation Droit Animal Ethique & Sciences)