ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 3 août 2012 - Autre engagement → Régionale

Ces élus PS du Nord-Pas-de-Calais s'opposent à l'interdiction du chalutage en eaux profondes

Agir !

Interpellez-les

Sur le site du journal La Voix du Nord :

Chalutage en eaux profondes : le mareyage boulonnais redoute la casse sociale :
La résistance s'organise après l'annonce, faite par la Commission européenne , d'interdire le chalutage en eaux profondes (de 500 m à 2 500 m) d'ici deux ans pour protéger des espèces ayant une croissance lente et une faible reproduction.

Vingt-deux élus de gauche (Michel Delebarre ; Dominique Dupilet ; Brigitte Bourguignon, députée PS de la 6e ; Thérèse Guilbert, remplaçante de Frédéric Cuvillier à l'Assemblée...) ont signé une déclaration commune pour condamner cette proposition « qui met de côté le problème de l'emploi au profit d'une interprétation dogmatique du développement durable ». Décision d'autant plus illogique selon eux que « les scientifiques indiquent que le niveau de reconstitution des stocks est bon ».
Boulogne-sur-Mer est doublement concerné par cette mesure. Cela affecterait durement le mareyage qui travaille des espèces de grands fonds (sabre, grenadier, julienne, flétan...) d'importation. Une partie provient d'un navire d'Euronor, l'armement hauturier local. « Si cette mesure passe, il y aura des licenciements », craint Joël Pichon, président du syndicat des mareyeurs. Rien que dans son magasin de marée, « quinze personnes travaillent les poissons de grands fonds, des espèces qu'on coupe à la main ».
L'entreprise Euronor n'a plus qu'un bateau hauturier tourné six mois par an vers cette pêche dans les eaux communautaires. Les cinq autres ont été réorientés il y a deux ans sur le cabillaud, l'églefin (pêchés en Arctique Nord-Est) et le lieu noir pour lesquels l'armement a obtenu le label de pêche durable MSC. •