a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 30 mars 2017 - Source associative → Prise de position marquante → Nationale

François Fillon souhaite que les pêcheurs aient un droit de regard sur les plans de gestions de la pêche

Agir !

Interpellez-le

Sur le site du Comité National des pêches :

ELECTION PRESIDENTIELLE 2017
Enjeu 3 : Le long terme
Porter une ambition forte pour le secteur de la pêche et de l’aquaculture françaises
Gestion de la ressource et des usages de la mer

Question 10 : La pérennité du secteur halieutique est conditionnée à une bonne exploitation des stocks. Quels objectifs vous fixerez-vous dans ce domaine, et quels moyens proposerez-vous pour les atteindre ?

La gestion des stocks halieutiques relève de l’Union européenne. La France doit y être proactive. La pierre angulaire de la politique commune de la pêche est le principe de la gestion des stocks au rendement maximal durable (RMD) au plus tard en 2020. Il faut se donner les moyens de cet objectif, qui est dans l’intérêt de la profession. En effet, s’il n’y a plus de poissons, il n’y aura plus de pêcheurs. La mise en oeuvre du RMD passe d’abord par un effort des pouvoirs publics en matière de collecte des données scientifiques afin de mieux connaitre l’état des stocks et leur évolution.
Sur la base de ces données scientifiques, il est nécessaire de mettre en place des mesures de gestion adaptées, prévisibles et flexibles. François Fillon croit au potentiel des plans de gestion pluriannuels ainsi qu’à la révision en cours des mesures techniques selon une approche régionalisée et simplifiée. Dans cette logique, les pêcheurs et les scientifiques doivent être des partenaires du législateur.