Mer & pisciculture

Les députés du RBM et du PCF n'ont pas participé au vote sur l'interdiction du chalutage en eaux profondes

Personnalités politiques (2)

Partis politiques (3)

Logo RBM
RBM
Interpellez-les

Vote

Pêche industrielle Nationale

Justification de la note

Ils laissent faire sans réagir

Aucun député du Rassemblement Bleu Marine ou du Groupe de la gauche démocrate et républicaine n'a participé au vote sur l'amendement n° 998 visant à interdire le chalutage en eaux profondes.

Analyse du scrutin n° 1082
Première séance du 19/03/2015
Scrutin public sur l'amendement n° 998 de Mme Abeille à l'article 56 du projet de loi relatif à la biodiversité (première lecture).

L'Assemblée nationale n'a pas adopté.

Groupe socialiste, républicain et citoyen (288 membres)

Pour: 2

Françoise Dubois

Geneviève Gaillard

Contre: 13

Patricia Adam
Gérard Bapt
Chantal Berthelot
Jean-Claude Buisine
Jean-Paul Chanteguet

Anne-Yvonne Le Dain
Viviane Le Dissez
Bruno Le Roux
Michel Lesage
Serge Letchimy

Catherine Quéré
Denys Robiliard
Gilbert Sauvan

Abstention: 1

Martine Lignières-Cassou

Non-votants: 2

MM. Claude Bartolone (Président de l'Assemblée nationale) et David Habib (Président de séance).

Groupe de l'union pour un mouvement populaire (198 membres)

Pour: 1

Thierry Mariani [M. Thierry Mariani qui était présent au moment du scrutin ou qui avait délégué son droit de vote a fait savoir qu'il avait voulu "voter contre"]

Contre: 3

Antoine Herth

Guillaume Larrivé

Philippe Le Ray

Groupe de l'union des démocrates et indépendants (30 membres)

Pour: 2

Bertrand Pancher

Maina Sage

Groupe écologiste (18 membres)

Pour: 6

Laurence Abeille
Danielle Auroi

Sergio Coronado
Noël Mamère

Véronique Massonneau
Barbara Pompili

Groupe radical, républicain, démocrate et progressiste (18 membres)

Pour: 1

Stéphane Saint-André

Groupe de la gauche démocrate et républicaine (15 membres)

Non inscrits (9 membres)

Lire la suite

Partager cette prise de position

Attentes citoyennes

84%

des Français
se disent prêts à modifier et réduire leur consommation de poisson pour éviter la surpêche, la souffrance animale et les prises accessoires

Parcourir les sondages
90%

des sympathisants du centre
se disent prêts à modifier et réduire leur consommation de poisson pour éviter la surpêche, la souffrance animale et les prises accessoires

Parcourir les sondages