Mer & pisciculture

La présidente du Finistère Nathalie Sarrabezolles s'oppose aux mesures européennes visant à limiter la pêche des bars

Interpellez-la

Personnalité politique (1)

Parti politique (1)

Prise de position

Extrait de l'article de Ouest-France :

La Commission européenne propose l'interdiction totale de prises du 1er janvier au 30 juin 2016, puis sa limitation. Une décision fatale pour la profession, dit la présidente du Département.
Nathalie Sarrabezolles, présidente PS du Département, écrit à Karmenu Vella, commissaire européen aux affaires maritimes et à la pêche, pour dire son opposition aux récentes propositions de la Commission.
« Bien que le bar ne soit pas sous quota, des mesures drastiques concernant cette espèce sont proposées, avec son interdiction totale de prises du 1er janvier au 30 juin 2016, puis sa limitation pour la pêche professionnelle comme pour la pêche récréative le reste de l'année. Ces propositions touchent géographiquement notre département (interdiction zone 48N) et impactent de plein fouet un pan de notre économie et de notre histoire. Département marin, le Finistère compte aujourd'hui plus de 130 bateaux de pêche qui débarquent du bar (et des dizaines de milliers de pêcheurs récréatifs). »
Sur notre département, la très grande majorité de ces bateaux professionnels sont des petites unités de pêche qui pratiquent les métiers de l'hameçon (lignes et palangres) et seront demain directement impactés, de manière inattendue et probablement définitive. En effet, interdire la pêche au bar pendant six mois leur serait fatal. »

Partager cette prise de position