a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 6 février 2015 - Question parlementaire → Européenne

Suite aux mesures de préservation, Alain Cadec demande des aides pour les pêcheries de civelles

Agir !

Interpellez-le

Click & Tweet Click & Mail Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

La Commission indique que des «mesures supplémentaires pourraient être mises en œuvre pour réduire les niveaux actuels de mortalité anthropique». [...]
1. Comment la Commission compte-elle aider les pêcheries de civelles qui sont touchées par les mesures successives de préservation qui rendent cette pêche européenne de moins en moins compétitive?

extraits de la question parlementaire

Question avec demande de réponse écrite d'Alain cadec :

Objet : Commercialisation de l'anguille

Depuis 2010, la pêche de l'anguille a baissé en raison de la mise en œuvre du plan de gestion de l'anguille, mais aussi de l'interdiction de l'exportation de la civelle vers des marchés très rémunérés (inscription à l'annexe II de la CITES). En 2014, les États membres ont mis en place des mesures de gestion de l'anguille dans le cadre des plans de gestion nationaux de l'anguille, pour faciliter la migration par les rivières et permettre la préservation de la civelle dans les eaux intérieures.

La Commission a publié, le 21 novembre 2014, un rapport sur ces plans de gestion nationaux, dont les recommandations constituent la base pour la préservation de cette espèce. La Commission indique que des «mesures supplémentaires pourraient être mises en œuvre pour réduire les niveaux actuels de mortalité anthropique».

Les professionnels sont particulièrement touchés par l'impossibilité d'exporter leurs produits sur des marchés extra-européens. En ma qualité de président de la commission de la pêche du Parlement européen, je m'inquiète pour le maintien de cette flottille artisanale.

1. Comment la Commission compte-elle aider les pêcheries de civelles qui sont touchées par les mesures successives de préservation qui rendent cette pêche européenne de moins en moins compétitive?

2. Quels seraient le contenu et la base juridique des mesures supplémentaires que la Commission pourrait proposer?