Photo de Éric Diard

Éric Diard agit pour les animaux

18.9/20
Député - 13

Agir !

Félicitez-le

Click & Tweet Click & Mail Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

 

Pour comprendre comment nous avons estimé ces notes, cliquez sur un des thèmes ci-dessus.

 

Pourquoi ces notes à Éric Diard ?

Prises de position de Éric Diard classées par thème :

Dernières prises de position de Éric Diard (40 référencées)

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Animaux de compagnie Animaux de compagnie

le 18 juin 2019 - Question parlementaire

2 députés demandent au gouvernement d'intervenir auprès de la Chine pour mettre fin au festival de Yulin où des chiens et des chats sont massacrés

Question écrite de M. Éric Diard député (Les Républicains - Bouches-du-Rhône )

Agir !

Félicitez-les

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Zoo / Cirque Zoo / Cirque

le 22 mai 2019 - Loi

Proposition de loi n°1969 visant à interdire les spectacles itinérants impliquant des ours ou des loups

Interdire les spectacles de montreurs d’ours et de loups aurait un impact socio-économique négligeable, puisque cette activité ne concerne que quelques dresseurs et moins d’une dizaine d’ours, c’est pourquoi cette proposition de loi propose l’interdiction de tout spectacle itinérant ou fixe ayant recours à des ours ou des loups. Les animaux en question seront placés par les associations de protection animale dans des structures adaptées.
(extrait de l'exposé des motifs de la proposition de loi)

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 30 avril 2019 - Loi

Proposition de loi n°1896 visant à abolir l’élevage de visons pour leur fourrure et à en interdire le commerce

En France, il est interdit de fabriquer et vendre de la fourrure provenant de chats, de chiens et d’espèces menacées comme le phoque. Pourtant, d’autres animaux ne sont pas protégés par une telle loi et restent élevés uniquement pour prélever leur fourrure.
Du côté de l’opinion publique, le constat est sans appel : 91 % des Français s’opposent au commerce de la fourrure (sondage IFOP 2019) et 84 % pensent que la France doit interdire l’élevage des animaux à cette fin (sondage Yougov 2018).
1 kg de fourrure de vison, soit 11 animaux, représente 1 000 litres d’eau et 563 kg d’aliments, soit une utilisation particulièrement peu judicieuse de nos ressources naturelles. (...) Pour ces raisons, cette proposition de loi se veut ambitieuse, donnant à la France une position pionnière en matière d’écologie et de respect de la condition animale.

Agir !

Félicitez-les

Click & Tweet Click & Mail Click & Comment

Commentez directement sur leurs pages Facebook

→ Éric Diard→ Laurent Garcia→ Christophe Arend→ Éric Alauzet→ Clémentine Autain→ Erwan Balanant→ Jean-Noël Barrot→ Nathalie Bassire→ Delphine Batho→ Mounir Belhamiti→ Justine Benin→ Ugo Bernalicis→ Barbara Bessot Ballot→ Bruno Bilde→ Pierre-Yves Bournazel→ Marine Brenier→ Moetai Brotherson→ Anne-France Brunet→ Luc Carvounas→ Anne-Laure Cattelot→ Anthony Cellier→ Fannette Charvier→ Fabienne Colboc→ Paul-André Colombani→ Michèle Crouzet→ Jean-Pierre Cubertafon→ Alain David (1949)→ Yolaine de Courson→ Michèle de Vaucouleurs→ Bernard Deflesselles→ Typhanie Degois→ Stéphane Demilly→ Béatrice Descamps→ Frédérique Dumas→ Sarah El Haïry→ Nathalie Elimas→ Nadia Essayan→ Yannick Favennec Becot→ Isabelle Florennes→ Emmanuelle Fontaine-Domeizel→ Bruno Fuchs→ Patricia Gallerneau→ Perrine Goulet→ Florence Granjus→ Émilie Guerel→ Meyer Habib→ Brahim Hammouche→ Yannick Haury→ Danièle Hérin→ Alexandre Holroyd→ Élodie Jacquier-Laforge→ Bruno Joncour→ Sandrine Josso→ Rodrigue Kokouendo→ Aina Kuric→ Bastien Lachaud→ Mohamed Laqhila→ Frédérique Lardet→ Michel Larive→ Jean-Charles Larsonneur→ Florence Lasserre-David→ Sandrine Le Feur→ Vincent Ledoux→ Patricia Lemoine→ Aude Luquet→ Gilles Lurton→ Didier Martin→ Max Mathiasin→ Jean François Mbaye→ Emmanuelle Ménard→ Sophie Mette→ Philippe Michel-Kleisbauer→ Jean-Michel Mis→ Cendra Motin→ Sébastien Nadot→ Christophe Naegelen→ Danièle Obono→ Matthieu Orphelin→ Jimmy Pahun→ Xavier Paluszkiewicz→ Mathilde Panot→ Anne-Laurence Petel→ Maud Petit→ Valérie Petit→ Michèle Peyron→ Béatrice Piron→ Josy Poueyto→ Florence Provendier→ Loïc Prud'homme→ Jean-Hugues Ratenon→ Jean-Luc Reitzer→ Cécile Rilhac→ Laëtitia Romeiro Dias→ Laurianne Rossi→ Nicole Sanquer→ Nathalie Sarles→ Gabriel Serville→ Éric Straumann→ Sira Sylla→ Bénédicte Taurine→ Stéphane Testé→ Alice Thourot→ Jean-Louis Touraine→ Nicole Trisse→ Stéphane Trompille→ Frédérique Tuffnell→ Laurence Vanceunebrock-Mialon→ Laurence Vichnievsky→ Corinne Vignon→ Stéphane Viry→ Hélène Zannier→ Michel Zumkeller
ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Zoo / Cirque Zoo / Cirque

le 27 mars 2019 - Loi

Proposition de loi N°1811 visant à abolir la détention d'animaux sauvages dans les cirques, les delphinariums, les montreurs d’ours et les meneurs de loups

Ceux-ci sont dressés depuis le plus jeune âge par la contrainte, la brutalité et la privation de nourriture pour exécuter des numéros dans le seul but d’amuser ou d’enthousiasmer un public mal informé. Dans les cirques, dans les parcs aquatiques, dans les spectacles de montreurs d’ours, dans des manifestations diverses, tigres, éléphants, dauphins, orques et ours sont réduits à l’état d’objet et sont détenus dans des conditions qui contreviennent à leurs besoins élémentaires d’espace, de relations sociales et d’intimité.
Nous proposons que les cirques n’aient plus le droit d’acquérir de nouveaux animaux sauvages et qu’ils disposent d’un délai de 6 ans après publication de la présente loi pour se séparer de ceux en leur possession.
Concernant les cétacés, faute de réserves naturelles pour les accueillir, nous proposons d’interdire la reproduction qui conduira à terme à l’extinction des animaux sauvages détenus dans les delphinariums.
Enfin, nous proposons d’interdire tout spectacle ayant recours à des ours ou des loups dans un délai d’un an après promulgation de la présente loi. Les animaux en question seront placés par les associations de protection animale dans des structures adaptées.

(extrait de la proposition de loi)

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 10 octobre 2018 - Manifeste → Europe

Ces élus soutiennent l'ICE visant à abolir l'élevage en cage

Partout en Europe, des centaines de millions d’animaux d’élevage endurent ce calvaire. Bloquées dans des cases, les truies peinent à s’occuper de leurs petits ; les lapins et les cailles passent leur vie entière dans des cages nues ; tout comme les canards et les oies gavés pour la production de foie-gras ; et la grande majorité des poules sont toujours élevées en cages.

Ensemble, nous pouvons débarrasser l’Europe de ces cages. Rejoignez le mouvement et signez l’Initiative citoyenne européenne demandant à l’Europe de bannir les cages pour tous les animaux d’élevage. Si un million de personnes participent, nous pouvons construire un futur sans cage.

(extrait de l'article du CIWF)

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Droit animal Droit animal

le 23 septembre 2018 - Manifeste

Tribune de 87 députés appelant citoyens, société civile et responsables politiques à se rassembler pour améliorer la condition animale

La politique est l'art de rassembler. C'est aussi savoir renoncer à certains combats - parfois la mort dans l'âme - pour obtenir des accords, créer des majorités, et en gagner d'autres.
La condition animale n'échappera pas à cette méthode : il est impératif que les associations de protection, les citoyens et les députés sensibles à cette cause travaillent ensemble dans le même sens. (...)
Disons-le clairement : des pratiques de maltraitance animale vont persister dans notre pays, telles que le broyage vivant des poussins mâles par an ou la castration des porcelets sans anesthésie…

(extraits de la tribune)
Cette tribune fait suite à l'examen du projet de loi dit «EGalim» : plusieurs des députés signataires étaient absents lors des votes sur les amendements en faveur des animaux. Selon les amendements, des députés signataires ont parfois voté pour, se sont abstenus, voire voté contre l'amélioration de la condition animale.
Il appartient désormais aux signataires de cette tribune de s'engager à hauteur de l'enjeu qu'ils soulèvent pour que les attentes des citoyens en matière d'amélioration de la condition animale soient moins otages de l'influence des lobbies et des blocages gouvernementaux, aspects non abordés dans cette tribune.

Agir !

Félicitez-les

Click & Tweet Click & Mail Click & Comment

Commentez directement sur leurs pages Facebook

→ Éric Diard→ Loïc Dombreval→ Samantha Cazebonne→ Yannick Kerlogot→ Michel Lauzzana→ Alice Thourot→ Anne-Laurence Petel→ Carole Bureau-Bonnard→ Luc Carvounas→ Annie Chapelier→ Fabien Gouttefarde→ Émilie Guerel→ Meyer Habib→ Yannick Haury→ Philippe Michel-Kleisbauer→ Matthieu Orphelin→ Barbara Pompili→ Laëtitia Romeiro Dias→ Laurianne Rossi→ Frédérique Tuffnell→ Éric Straumann→ Laurence Vanceunebrock-Mialon→ Corinne Vignon→ Cédric Villani→ Jean-Marc Zulesi→ Fabien Matras→ Philippe Chalumeau→ Cécile Rilhac→ Bruno Bilde→ Michèle Peyron→ Marine Brenier→ M'jid El Guerrab→ Erwan Balanant→ Dimitri Houbron→ Olivier Damaisin→ Catherine Osson→ Bruno Questel→ Olivier Becht→ Fabienne Colboc→ Alexandra Valetta Ardisson→ Sébastien Nadot→ Laurent Furst→ François-Michel Lambert→ Stéphane Testé→ Jean-François Cesarini→ Stéphanie Kerbarh→ Laurent Garcia→ Josy Poueyto→ Vincent Ledoux→ Sarah El Haïry→ Bérangère Abba→ Jean-Michel Mis→ Jean-Pierre Cubertafon→ Xavier Paluszkiewicz→ Nicole Trisse→ Sébastien Leclerc→ Éric Alauzet→ Jean-Pierre Pont→ Nadia Ramassamy→ Didier Martin→ Sandra Marsaud→ Anissa Khedher→ Michel Castellani→ Jean-Philippe Ardouin→ Paul-André Colombani→ Jean-Louis Masson (1954)→ Michel Herbillon→ Nicolas Dupont-Aignan→ Yolaine de Courson→ Christophe Arend→ Béatrice Piron→ Béatrice Descamps→ Aude Luquet→ Patricia Gallerneau→ Bertrand Bouyx→ Pierre-Yves Bournazel→ Hugues Renson→ Laurence Vichnievsky→ Hubert Julien-Laferriere→ Christophe Naegelen→ Élisabeth Toutut-Picard
ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Animaux de compagnie Animaux de compagnie

le 19 septembre 2018 - Loi

Proposition de loi n°1249 visant à aggraver les sanctions pénales pour abandon et à favoriser l'adoption d'animaux

L’article 1er (...) vise en outre à rendre automatique, en cas de condamnation pour une des infractions visées au premier alinéa de l’article 521-1 du code pénal, la confiscation de l’animal et sa remise à une fondation ou à une association de protection animale reconnue d’utilité publique ou déclarée.
L’article 2 vise par ailleurs à rendre définitive pour les personnes condamnées au titre de l’abandon d’animaux (...)la peine complémentaire d’interdiction de détenir un animal.
L’article 3 vise à renforcer l’identification obligatoire des animaux de compagnie (...)
L’article 4 vise enfin à encourager l’adoption de chats et de chiens avec la création d’une déduction fiscale d’une somme correspondant à une estimation des frais engagés chaque année pour en prendre soin.

(extrait de l'exposé des motifs)

ont penché pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 8 septembre 2018 - Amendement

Amendements 821 et 943 visant à remplacer l'élevage en cage des lapins par des "parcs" collectifs

Peut sembler positif mais nécessite de la vigilance quant aux modalités de mise en oeuvre

Pour ces raisons et ainsi répondre aux conditions définies à l’article L. 214‑1 du code rural et de la pêche maritime, le présent amendement vise à mettre en place des standards minimums de bien-être des animaux en élevage cunicole, incluant l’interdiction des systèmes en cage au profit des systèmes de parcs collectifs enrichis pour les lapins d’engraissement.
(extrait des amendements rejetés)

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 7 septembre 2018 - Amendement

Amendement 822 visant à interdire l'élevage en cage des poules pondeuses au 1er janvier 2025

Cet amendement vise à compléter le dispositif du présent article en prévoyant l’arrêt total de l’élevage des poules en batterie pour ceux existant antérieurement à la promulgation du présent projet de loi. (...) il est de notre devoir d’accompagner les agriculteurs et les éleveurs vers de nouveaux moyens plus respectueux du bien-être animal pour l’agriculture de demain.
(extrait de l'exposé sommaire de l'amendement rejeté)