a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Animaux de compagnie Animaux de compagnie

Écrire à Marie-France de Rose

Si vous vous apercevez qu'une de ces informations est erronée, contactez-nous !

Par mail :
  • mf.de-rose@senat.fr
le 25 mai 2017 - Question parlementaire

La sénatrice Marie-France de Rose demande une campagne de stérilisation obligatoire des chats

On estime qu'en France, il y aurait environ 11 millions de chats errants dans les rues, ce qui serait dû entre autres aux abandons ainsi qu'aux phénomènes de maltraitance.  (...) Les refuges et associations de protection animale se démènent comme elles peuvent et font un travail remarquable mais ils sont en saturation et en colère et ils demandent un effort national contre la prolifération des félins et pour l'obligation de leur stérilisation.
(extrait de la question, réponse du Ministre)

Question écrite de Marie-France de Rose, sénatrice des Hauts-de-Seine :

Mme Marie-France de Rose attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture et de l'alimentation concernant la mise en place de la stérilisation obligatoire pour les chats domestiques et errants.
On estime qu'en France, il y aurait environ 11 millions de chats errants dans les rues, ce qui serait dû entre autres aux abandons ainsi qu'aux phénomènes de maltraitance.
Or, la reproduction rapide des chats errants mais aussi des chats domestiques est un véritable fléau, entre autres pour des questions d'hygiène. Cette situation a atteint un seuil critique et ces animaux errants ont un quotidien horrible dans la rue. Le constat est alarmant.
Les refuges et associations de protection animale se démènent comme elles peuvent et font un travail remarquable mais ils sont en saturation et en colère et ils demandent un effort national contre la prolifération des félins et pour l'obligation de leur stérilisation.
Elle lui demande de bien vouloir envisager une campagne de stérilisation obligatoire à destination de tous les chats, errants et domestiques, afin de mettre un terme à cette situation critique et de pouvoir contrôler et réduire la population féline.

Source : Sénat