Chasse

2 eurodéputées demandent à la Commission d'interdire la vénerie sous terre (déterrage des blaireaux et des renards) dans l'Union européenne

Personnalités politiques (2)

Photo Annika Bruna
Annika Bruna Eurodéputée RN
Interpellez-la

Prise de position

Question avec demande de réponse écrite à la Commission des Eurodéputées Annika Bruna (ID), Aurélia Beigneux (ID), Elżbieta Kruk (ECR) :

La vènerie sous terre est une pratique barbare qui cible les blaireaux et les renards: à l’aide de chiens, ces animaux sont acculés dans leurs terriers plusieurs heures puis déterrés avec des pinces, afin de les tuer à coups de pelle, de couteau ou de barre de fer. Parfois, les petits sont donnés vivants aux chiens.
Cette pratique cruelle est également néfaste pour l’environnement. D’une part, le taux de reproduction des blaireaux est faible et les morts accidentelles sur les routes sont nombreuses. L’espèce, fragile, est classée dans l’annexe III (Espèces de faune protégées) de la convention de Berne sur la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel de l’Europe. D’autre part, les renards et les blaireaux régulent les populations de rongeurs qui nuisent aux récoltes et sont vecteurs de maladies, en propageant par exemple les tiques responsables de la maladie de Lyme.

La Commission est-elle disposée à intervenir auprès du Conseil de l’Europe, à l’origine de la convention de Berne, afin de lui proposer d’introduire la vènerie sous terre dans l’annexe IV de la convention («Moyens et méthodes de mise à mort, de capture et autres formes d’exploitation interdits »)?

Partager cette prise de position