a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 26 février 2012 - Communication officielle → Prise de position marquante

'"Amoureux des animaux", "respectueux de la faune et de la flore : Marine Le Pen complimente les chasseurs

Agir !

Interpellez-la

Or qui connaît mieux la faune et la flore, qui est plus respectueux de celles-ci que celui qui va par des chemins où plus personne ne va, exerçant d'ailleurs ainsi une surveillance tranquille ?
Vous savez, moi je suis très attachée à la protection animale et je n'oublie pas aussi que les chasseurs sont aussi des amoureux des animaux, des amoureux de leur chien, déjà, bien souvent et que la défense des animaux et la chasse ne doivent pas être incompatibles entre gens de bonne volonté.
(extrait du discours de Marine Le Pen à Châteauroux)

Extrait du discours de Marine Le Pen à Châteauroux :

J'aimerais devant vous tout de même, puisque c'est un sujet dont personne ne parle. Peut-être est-il là encore politiquement incorrect ? J'aimerais vous parler, vous dire quelques mots sur la chasse que le parisianisme présente trop souvent comme s'opposant à la nature.

Or qui connaît mieux la faune et la flore, qui est plus respectueux de celles-ci que celui qui va par des chemins où plus personne ne va, exerçant d'ailleurs ainsi une surveillance tranquille ? Qui est plus attaché à la préservation des espèces et à leur nécessaire régulation que ceux qui restent charnellement attachés à cette tradition ancrée - permettez-moi- dans l'origine de l'homme ?

Il est temps je le crois de ne plus considérer les chasseurs comme des barbares. Oh bien-sûr il y a sûrement dans leurs rangs quelques individus stupides qui se refusent à toute règle et qui ne respectent pas ou rien. Mais ils sont les exceptions chers amis. La réalité c'est que l'immense majorité des chasseurs participe à un équilibre fragile et ils le savent souvent mieux que les quelques technocrates qui interviennent parfois à tort et à travers. Ca fait longtemps que ce débat existe.

On a vu d'ailleurs dans quelques pays nordiques : ils ont interdit la chasse de toute une série d'espèces... et puis évidemment ces espèces se sont multipliées et sont devenues – du fait de leur importance - nuisibles. Alors, qu'est-ce qu'ils ont fait ? Ils ont empoisonné tout le monde. Le problème c'est que quand on empoisonne une espèce, bien évidemment on empoisonne toutes les autres : les chats, les chiens, les lapins... tout le monde y est passé. On a vu il y a encore quelques temps où il y avait tellement de sangliers dans la région parisienne qu'ils ont dû évidemment payer des fonctionnaires pour venir les tirer.

On voit bien qu'il faut évidemment faire confiance à ceux qui ne gèrent pas notre faune à coups de statistiques mais qui la vivent au quotidien et qui sont aussi les transmetteurs, les relais de connaissances ancestrales sur les cycles et les équilibres de la nature.

Vous savez, moi je suis très attachée à la protection animale et je n'oublie pas aussi que les chasseurs sont aussi des amoureux des animaux, des amoureux de leur chien, déjà, bien souvent et que la défense des animaux et la chasse ne doivent pas être incompatibles entre gens de bonne volonté. Mais pour cela, il faut se parler, il ne faut pas se juger avec des a priori. Il n'y a pas de raison que ce que nous avons si bien su faire hier et pendant des siècles, nous ne sachons plus aujourd'hui le faire à nouveau.