a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 5 février 2013 - Question parlementaire → Nationale

Annie Genevard sollicite le soutien de la France à l'interdiction totale du commerce international d'ours polaires

Les scientifiques prédisent que les deux tiers des ours polaires pourraient disparaître d'ici à 2050. En conséquence, elle lui demande les raisons pour lesquelles la France n'a pas encore apporté son soutien à cette proposition.
extrait de la question (réponse du gouvernement)

Question parlementaire de Annie Genevard, députée du Doubs :

Mme Annie Genevard attire l'attention de Mme la ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie sur la protection des ours polaires dans le cadre de la prochaine conférence des parties à la CITES (convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction). Du 3 au 4 mars 2013, se tiendra à Bangkok la seizième session de la conférence des parties à la CITES au cours de laquelle l'avenir de l'ours polaire sera scellé. Les Etats-Unis, soutenus par la Fédération de Russie, proposent de transférer l'ours blanc de l'annexe II à l'annexe I de la CITES pour en interdire tout commerce international. Plusieurs États membres de l'Union européenne soutiennent déjà cette proposition. L'ours blanc fait partie de la liste rouge des espèces menacées de l'UICN (Union internationale pour la conservation de la nature). Les scientifiques prédisent que les deux tiers des ours polaires pourraient disparaître d'ici à 2050. En conséquence, elle lui demande les raisons pour lesquelles la France n'a pas encore apporté son soutien à cette proposition.