ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 30 mai 2017 - Manifeste → Prise de position marquante

LREM et LR s'engagent à favoriser réglementairement le loisir des chasseurs

1) Engager une nouvelle loi chasse qui aboutira à un véritable choc de simplification pour favoriser le développement de la chasse, sa pratique et son économie. Sous la forme d’une loi ou d’une ordonnance, l’objectif sera de faciliter l’accès à la chasse, de simplifier la gestion des fédérations départementales et régionales, de conforter la place et le rôle de la chasse dans les politiques environnementales et rurales et renforcer la filière chasse.
(...)
3) Moderniser et conforter l’organisation associative fédérale du monde de la chasse.
Soutenir la réforme votée à la dernière Assemblée générale pour adapter les statuts et les règles de fonctionnement afin de tenir compte des enjeux régionaux et de rendre plus efficace la gestion de la chasse, des chasseurs et des territoires.

Sur le plan national, la FNC peut d’ores et déjà compter sur deux victoires de taille : François Baroin, pour les Républicains et le centre, et François Patriat, pour La République et En Marche, se sont rendus le 30 mai 2017 au siège de la FNC afin de signer les engagements proposés par le monde de la chasse.
(...)
14)Affecter l’essentiel des redevances cynégétiques payées par les chasseurs à l’ONCFS (70 millions d’euros) aux structures fédérales de la chasse française. L’objectif est de permettre au monde de la chasse (FNC-FRC), de poursuivre ses missions d’ingénierie et d’expertise nature, de recherche appliquée ainsi que de vigilance sanitaire sur la faune chassable, au niveau national et régional en partenariat avec les autres instances scientifiques. En complément, cela permettra de renforcer financièrement les missions de police de proximité.
15)Partager la facture des dégâts et de la prévention des dégâts de grand gibier qui est intégralement payée par les chasseurs à hauteur de 50 millions d’euros par an. La chasse est l’opérateur unique de la gestion de la grande faune sauvage et doit le rester. Pourtant de nombreux territoires ruraux et périurbains échappent aujourd’hui de plus en plus à la gestion et à la régulation du grand gibier par les chasseurs en raison de la grande difficulté d’y pratiquer la chasse (zones périurbaines, zones protégées, zones d’exclusion de la chasse, etc.).
16)Développer la filière économique de la chasse dans les territoires ruraux.
Comme les filières agricoles et forestières, la chasse est aussi une réalité économique et un atout pour le monde rural. Avec près de 4 milliards d’euros de flux et presque 30 000 emplois non délocalisables, la chasse a un fort potentiel, notamment autour de la filière venaison et du tourisme cynégétique durable.

(Charte de 30 engagements en faveur des chasseurs)
Sur le plan national, la FNC peut d’ores et déjà compter sur deux victoires de taille : François Baroin, pour les Républicains et le centre, et François Patriat, pour La République et En Marche, se sont rendus le 30 mai 2017 au siège de la FNC afin de signer les engagements proposés par le monde de la chasse.
(extrait de l'article d'Alain Cardinaux, La France Agricole)
François Baroin est le chef de file du comité de campagne de la droite et du centre pour les législatives des 11 et 18 juin
François Patriat est membre de la commission d'investiture d'En Marche !