Chasse

Marc laffineur demande le prolongement la chasse aux oies et canards siffleurs au-delà du 31 janvier

Personnalité politique (1)

Prise de position

Les chasseurs sont, avec les agriculteurs, de grands défenseurs de la nature et de notre environnement.
Les chasseurs de gibier d'eau sont en colère, monsieur le ministre, car ils sont obligés d'arrêter de s'adonner à leur passion le 31 janvier.
extraits de la question parlementaire

Question parlementaire de Marc Laffineur, député du Maine-et-Loire  :

Monsieur le président, ma question s'adresse à monsieur le ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie. Les chasseurs sont, avec les agriculteurs, de grands défenseurs de la nature et de notre environnement. (Applaudissements sur les bancs du groupe UMP.)

Ce sont des passionnés, qui font beaucoup pour la préservation des espèces et leur développement. C'est d'ailleurs grâce aux plans de chasse que le nombre de cervidés est en augmentation depuis vingt ans, comme c'est le cas de beaucoup d'autres espèces dans notre pays.

Ils ont manifesté dans le Nord, le Pas-de-Calais, la Somme, le Médoc, l'Ouest et vous demandent de pouvoir chasser jusqu'à fin février l'oie et le canard siffleur, puisque – et c'est pour eux incompréhensible –, dans les pays du nord de l'Europe, on a détruit l'année dernière 150 000 oies par gaz pour lutter contre les dégâts agricoles et pour renforcer la sécurité dans les aéroports.

Les chasseurs de gibier d'eau sont en colère, monsieur le ministre, car ils sont obligés d'arrêter de s'adonner à leur passion le 31 janvier.

Lire la suite

Partager cette prise de position