a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 8 février 2013 - Dans la presse

La ministre Delphine Batho, jugeant que le déclin de l'ours polaire n'est pas alarmant, ne souhaite pas interdire le commerce des fourrures et trophées d'ours.

Agir !

Interpellez-la

Delphine Batho ne souhaite pas faire passer l'ours polaire de l'annexe II de la CITES liste des espèces dont le commerce international peut etre autorisé à l'annexe I des espèces les plus menacées car elle juge que les effectifs de l'espèce ne sont pas en danger selon "les études scientifiques disponibles". Cette position a comme conséquence que la France n'entend pas aider à la lutte contre le commerce croissant de la fourrure et trophées d'ours polaire.

Extrait du Figaro

« Dans une lettre envoyée le 4 février à la "Coalition Ours polaires", qui regroupe 13 ONG, la ministre de l'Ecologie Delphine Batho explique que la France ne soutient pas le passage de l'ours blanc à l'Annexe I.

Selon "les informations scientifiques disponibles", écrit Mme Batho dans cette lettre dont l'AFP a eu une copie vendredi, "avec plus de 20 000 individus, les effectifs de l'espèce ne sont pas faibles, son aire de répartition couvrant plusieurs millions de km2 n'est pas restreinte et son déclin signalé par le recensement de 2009 (....) apparaît nettement en-deçà des seuils fixés par la CITES".

Paris soutient une proposition de "compromis" de l'Union européenne qui consiste à "éviter de prendre parti en faveur ou non de la proposition américaine", et attendre le prochain recensement des ours polaires en 2014 pour "prendre une décision en toute connaissance de cause". »

Source :