a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 1 avril 2007 - Source associative → Nationale

Réponses à la Fédération nationale des chasseurs

Agir !

Interpellez-le

Extraits des réponses de François Bayrou aux questions de la Fédération nationale des chasseurs à l'occasion des présidentielles de 2007.

Réponses à lire en intégralité sur le blog Chasseur de France :

"Pour certains, chasse et environnement ne s’accordent pas. Ce sont en effet bien souvent des intégristes voire des extrémistes de l’environnement qui entretiennent l’image négative de la chasse. Pourtant, comme vous le soulignez, la loi reconnaît à la chasse un rôle de gestion de la nature et de la biodiversité."

"Le fait que la France ait le plus grand nombre de chasseurs en Europe n’est sans doute pas un hasard même si c’est aussi parce que les chasseurs ont réussi à la faire évoluer au long de ces deux siècles. Je suis convaincu de son utilité, de son importance et de la nécessité de la défendre et de l’aider à évoluer."

"Nous avons déjà mené ensemble beaucoup de batailles pour maintenir un équilibre entre deux extrémismes, celui des intégristes de la non-chasse et celui des partisans de la chasse extrême. Grâce à ces combats au Parlement et dans les médias, les mentalités ont évolué dans le sens tout à la fois du respect mutuel et de la sagesse. Soyez assuré que je continuerai dans cette voie."

"La chasse est en effet un véritable outil de développement économique du monde rural par les emplois qu’elle crée, le tourisme qu’elle entraîne, l’agriculture qu’elle protège grâce aux mesures agro-environnementales dont il conviendrait qu’elles soient ainsi intégrées dans la Politique Agricole Commune. Certains veulent créer des « sanctuaires » où l’homme n’aurait pas sa place. Désigné comme zone « particulièrement fragile » ou « zone protégée », ils attirent l’attention sur eux, au détriment d’autres zones, peut-être moins fragiles mais qui mériteraient tout autant qu’on s’en occupe. Ces sanctuaires sont déconnectés de cette réalité économique et leur mise en place crée inévitablement un déséquilibre territorial. Ils empêchent l’essor et le développement de certains territoires qui en ont pourtant profondément besoin. Il faut donc envisager la chasse comme un outil au service d’un développement durable et équitable de nos territoires et de nos campagnes et donc encouragez les actions des chasseurs allant dans ce sens."

"La diversité qu’incarnent les chasseurs trouve un véritable écho dans ma conception d’une société française dynamique, équitable, juste et fière. Pour les chasseurs, cette diversité s’exprime notamment dans ses méthodes ; je respecte donc la chasse dans toutes ses pratiques. Mais sous réserve, évidemment, qu’elles respectent une éthique, notamment au regard du respect des animaux et je sais que vous avez de vraies règles en la matière et que vous aimez les animaux."

"Il y a cependant encore, il faut l’avouer, quelques efforts à faire sur ce sujet pour la chasse à courre et la chasse aux blaireaux. On a remarqué des excès et des maltraitances d’animaux auxquels il faut absolument mettre un terme pour ne pas prêter le flanc à des critiques qui seraient alors justifiées."

"L’image de la chasse est en effet écornée par l’association d’idées injuste qui est faite entre la chasse et la condition animale. L’image véhiculée tant sur les chasseurs et l’acte de chasse lui-même que sur l’utilisation des armes doit être améliorée. Il faut donner aux associations de chasseurs, aux fédérations, les moyens de mener à bien cette mission pédagogique qui doit s’adresser tant aux non-chasseurs qu’aux jeunes apprentis chasseurs. Et nombreux sont ceux, parmi les chasseurs, j’en suis sûr, qui souhaitent transmettre leur savoir, leur tradition, leur passion. Ils doivent expliquer que l’acte de chasse est un acte de communion avec la nature et non pas un acte d’affirmation d’une quelconque supériorité ou de satisfaction d’instincts primaires. C’est un acte lié à l’homme depuis la nuit des temps, c’est une pratique culturelle, c’est une tradition."

"Pour tout ce qu’elle apporte de positif à la nature, pour toutes les valeurs qu’elle transmet à ceux qui la pratiquent, la chasse doit être encouragée. Cet encouragement prend diverses formes et je pense notamment à la chasse accompagnée qui reste essentielle dans la transmission de ces valeurs. Je pense que l’idée de diminuer la redevance pour les premiers permis pour les jeunes est une autre bonne idée qu’il faut creuser en s’inspirant de ce qui a été fait en matière de pêche."