Photo de Christophe de Balorre

Christophe de Balorre agit contre les animaux

sur le thème de la chasse
2/20
Pdt département - 61
Logo DVD DVD

Agir !

Interpellez-le

Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

Notes par thème

Agit pour*
Penche pour*
Penche contre*
Agit contre*
*les animaux
 

← retour fiche générale
 

Pourquoi ces notes à Christophe de Balorre ?

Prises de position de Christophe de Balorre classées par thème :

Prises de position concernant la chasse (2 référencées)

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 23 décembre 2018 - Subvention → Local

2€ de prime du département de l'Orne pour toute personne, piégeur agréé ou non, tuant un rat musqué ou un ragondin

Pour pouvoir mener à bien cette lutte, il est fait appel à des piégeurs bénévoles (agréés ou non) qui acceptent de réguler tout ou partie de territoires communaux et qui doivent respecter la réglementation en vigueur. Grâce au concours financier du Conseil départemental de l’Orne, une prime de 2 € par animal est attribuée aux piégeurs, chasseurs et déterreurs afin de les encourager à réguler ces deux espèces [ragondins et rats musqués]. (...) toute personne intéressée pour participer à ce programme de lutte est la bienvenue » indique le technicien.

Agir !

Interpellez-le

Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 22 avril 2018 - Dans la presse → Prise de position marquante → Local

Le président du conseil départemental de l'Orne Christophe de Balorre est aussi le président de la fédération de chasse départementale

Un arrêté préfectoral devrait être pris le 25 avril afin de permettre l’ouverture de la chasse aux sangliers, dès le 1er juin. Un collectif de riverains s’oppose à cette proposition. « La position de ce petit groupe est un non sujet, gronde Christophe de Balorre, président de la Fédération de chasse de l’Orne et président du Conseil départemental.
(extrait de l'article)

Agir !

Interpellez-le

Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook