ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Corrida Corrida

le 5 mars 2015 - Source associative

Les trois députés auteurs de propositions de loi pour l'abolition de la corrida reçoivent le CRAC Europe et la FLAC

Agir !

Félicitez-les

Cette réunion de travail venait en continuité de la conférence organisée à l’assemblée nationale en novembre dernier.
Il s’agissait là, en premier lieu, de faire un point précis sur ces propositions de loi et les initiatives à développer afin d’obtenir qu’un débat démocratique puisse enfin avoir lieu sur ce sujet. 3 propositions de loi (ppl) ont été déposées : par Geneviève Gaillard (PS), Laurence Abeille (EELV) et Damien Meslot (UMP).

extrait de l'article

Article de la FLAC :

Rencontre avec des députés abolitionnistes

Mercredi 4 mars, une rencontre a permis de réunir les députés auteurs de propositions de loi pour l’abolition de la corrida ainsi que plusieurs représentants du CRAC Europe et de la FLAC. Cette réunion de travail venait en continuité de la conférence organisée à l’assemblée nationale en novembre dernier.

Il s’agissait là, en premier lieu, de faire un point précis sur ces propositions de loi et les initiatives à développer afin d’obtenir qu’un débat démocratique puisse enfin avoir lieu sur ce sujet. 3 propositions de loi (ppl) ont été déposées : par Geneviève Gaillard (PS), Laurence Abeille (EELV) et Damien Meslot (UMP).
Laurence Abeille (EELV) , Geneviève Gaillard (PS) et Damien Meslot (UMP)

Laurence Abeille (EELV) , Geneviève Gaillard (PS) et Damien Meslot (UMP)

Nos députés ont ainsi confirmé que le sujet de la corrida était particulièrement difficile à aborder et traiter tant les freins et blocages étaient nombreux. Tout particulièrement avec des ministres aficionados, dont le premier d’entre eux…

Un soutien important apporté par les militants anticorrida consiste dans la campagne de soutien à ces PPL engagées depuis plusieurs mois par le CRAC Europe. Des réunions ont déjà eu lieu (et se poursuivent) afin de fournir aux citoyens concernés tous les arguments et éléments leur permettant d’aller à la rencontre de leur député et d’obtenir sa signature pour l’abolition.

Les parlementaires auteurs des PPL ont été particulièrement surpris et satisfaits des résultats déjà obtenus, ainsi que de la qualité et du sérieux de cette initiative qui va se poursuivre afin de collecter un maximum d’engagements.

Le problème de la participation (passive en tant que spectateurs, ou active dans le cadre des scandaleuses écoles taurines) a également été abordé. C’est un sujet auquel ces parlementaires sont particulièrement sensibles. Les représentants anticorrida ont apporté de nouveaux éléments d’information sur cette question, notamment en détaillant les efforts frénétiques fournis par le lobby tauromachique en ce sens. Il est évident que le monde de la corrida est confronté à un vrai problème de renouvellement des générations et est désormais prêt à tout pour tenter d’embrigader enfants et adolescents !

Les députés présents ont également marqué un grand intérêt concernant les détails et informations obtenues par les associations sur le financement de la corrida, la place des fonds publics ainsi que les cas récents de fraudes et manipulations comptables et fiscales.

Présente lors de cette réunion, notre Fédération a tenu également a rappelé à l’attention des parlementaires abolitionnistes la proximité de deux échéances importantes :

Tout d’abord le vote fin 2015 au parlement européen du budget de la PAC, qui donnera lieu à une nouvelle campagne destinée à mettre un terme aux subventions versées par l’Europe aux éleveurs de taureaux destinés à la corrida. Ces subventions ont été maintenues cette année après un scrutin historique qui a permis de mesurer que l’opposition à la corrida était désormais majoritaire au sein du parlement européen. Nous sommes déterminés à obtenir la fin de ces subventions par un nouveau vote et une victoire massive dès cette année !
à gauche, les députés, à droite les militants du CRAC Europe

à gauche, les députés, à droite les militants du CRAC Europe

Seconde échéance importante : une future recommandation du comité des droits de de l’enfant de l’ONU à destination de la France et visant à éloigner les enfants de la corrida.

Il est évident que ces deux points seront l’occasion de communiquer et médiatiser notre cause. Et inciteront nombre de politiques indécis ou encore non convaincus de s’engager aujourd’hui à franchir le pas et à témoigner de leur soutien à la lutte pour l’abolition.

Nous saluons la teneur particulièrement positive et constructive de cette réunion. Merci à ces députés de nous avoir accorder temps et attention. Et merci aux organisateurs, et particulièrement au CRAC Europe.

Source :