a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Corrida Corrida

le 6 octobre 2014 - Communication officielle → Européenne

Michèle Rivasi souhaite que l'Union européenne cesse de subventionner les corridas

Agir !

Félicitez-la

Une étude publiée en 2013 à l’initiative du député vert catalan Raul Romeva montre que l’UE dépense presque 130 millions d’euros par an, principalement via la PAC, pour maintenir à flot une activité qui se trouverait autrement déficitaire en raison de la désaffectation continue du public pour cette pratique sanguinaire.

Le groupe Verts/ALE tâchera de remettre ce débat à l’ordre du jour de la plénière qui se tiendra à Strasbourg du 20 au 23 octobre prochain, et au cours de laquelle les députés européens seront amenés à se prononcer sur le budget européen pour l’année 2015
extrait du communiqué de Michèle Rivasi

Communiqué de Michèle Rivasi :

Pour combien de temps encore l’UE continuera-t-elle de subventionner la corrida ?

Lundi 29 septembre, la commission des budgets du Parlement européen a rejeté un amendement proposé par le député vert néerlandais Bas Eickhout visant à mettre fin aux aides européennes de la PAC soutenant l’élevage ou la reproduction de taureaux dits « de combat ».

Pour Michèle Rivasi, responsable de la délégation Europe Ecologie au Parlement européen:

« Maintenir une pratique aussi cruelle que la corrida sous perfusion grâce aux aides européennes est inadmissible. A l’heure où les États membres cherchent à couper dans le budget européen, il n’est pas concevable de subventionner la torture animale mise en spectacle.

L’UE ferme depuis trop longtemps les yeux sur une pratique qu’elle considère comme une « tradition locale », mais qui viole manifestement les règles européennes sur le bien-être animal. Une étude publiée en 2013 à l’initiative du député vert catalan Raul Romeva montre que l’UE dépense presque 130 millions d’euros par an, principalement via la PAC, pour maintenir à flot une activité qui se trouverait autrement déficitaire en raison de la désaffectation continue du public pour cette pratique sanguinaire.

Le groupe Verts/ALE tâchera de remettre ce débat à l’ordre du jour de la plénière qui se tiendra à Strasbourg du 20 au 23 octobre prochain, et au cours de laquelle les députés européens seront amenés à se prononcer sur le budget européen pour l’année 2015. Seul trois pays ou régions en Europe pratiquent encore la tauromachie: l’Espagne, le Portugal et le sud de la France. J’espère que nous pourrons trouver des alliés pour mettre fin à cette pratique d’un autre temps, et réorienter ces centaines de millions d’euros vers le soutien de pratiques agricoles plus respectueuses du bien-être animal. »