Photo de Didier Gallot

Didier Gallot agit contre les animaux

4.5/20
Maire - Les Sables-d'Olonne
 

Pour comprendre comment nous avons estimé ces notes, cliquez sur un des thèmes ci-dessus.

 

Pourquoi ces notes à Didier Gallot ?

Prises de position de Didier Gallot classées par thème :

Dernières prises de position de Didier Gallot (7 référencées)

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Zoo / Cirque Zoo / Cirque

le 15 septembre 2016 - Communication officielle → Local

En 2016, ces maires accueillent le cirque Maximum qui détient des animaux

Au programme, 2 heures de grand spectacle, avec le groupe de tigres blancs, la cavalerie, un incroyable numéro de roue de la mort récompensé au dernier European Circus Festival de Liège, les animaux exotiques
(extrait de la présentation du cirque Maximum)

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Zoo / Cirque Zoo / Cirque

le 15 juillet 2016 - Communication officielle → Local

En 2016, ces maires accueillent le cirque Amar qui détient des animaux

un numéro avec nos, SUBLIMES mais féroces, tigres blancs, Un éventail d'animaux exotiques (...) avec les chameaux, lamas et dromadaires de la ménagerie,ces chevaux Anglo-Arabes et Argentins,
(extraits du programme)

a agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Animaux de compagnie Animaux de compagnie

Pictogramme Chasse Chasse

le 27 mars 2016 - Dans la presse

Pigeonnier contraceptif, nichoirs pour les mésanges, effarouchement des étourneaux... la ville des Sables d'Olonne pratique la régulation douce des populations d'oiseaux

Un pigeonnier, des nichoirs pour les mésanges, la stérilisation des oeufs de goéland, l'effarouchement des étourneaux. La Ville met en place des mesures pour mieux réguler les espèces.
Seul un oeuf sur dix sera laissé à couver, explique Gérard Granger. Il ne s'agit pas d'exterminer l'espèce. Si elle disparaissait, il y aurait forcément plus de goélands car ils auraient davantage de nourriture.
Pour les étourneaux, le problème se pose à l'automne avec l'arrivée des migrateurs qui rejoignent les 500 à 600 sédentaires. « Les campagnes d'effarouchement sont satisfaisantes, indique le service des espaces verts de Ville.
(extraits de l'article de Françoise Etoubleau, Ouest-France)