Divertissement

Pour le ministre de l'Agriculture «le bien-être des animaux est un sujet complexe et multifactoriel» compatible avec les corridas

Interpellez-les

Personnalités politiques (3)

Photo Emmanuel Macron
Emmanuel Macron Président Renaissance
Photo Élisabeth Borne
Élisabeth Borne Députée (14) Renaissance
Photo Marc Fesneau
Marc Fesneau Gouvernement MoDem
Interpellez-le

Partis politiques (2)

Logo MoDem
MoDem
Logo Renaissance
Renaissance

Question parlementaire

Corrida Nationale

Réponse du Ministère de l'Agriculture et de la souveraineté alimentaire à une Question parlementaire du député Vincent Ledoux :

Réponse publiée au JO le : 20/12/2022 page : 6432

La lutte contre la maltraitance animale est une priorité du Gouvernement et du Président de la République depuis 2017. Elle s'est traduite en actes, notamment par la mise en œuvre de la loi n° 2021-1539 du 30 novembre 2021 visant à lutter contre la maltraitance animale et à conforter le lien entre les animaux et les hommes. En effet, la France s'est dotée depuis de nombreuses années d'un arsenal législatif et réglementaire spécifique en matière de protection animale, que la loi de novembre 2021 a élargi et renforcé. De plus, le bien-être des animaux est un sujet complexe et multifactoriel qui ne peut pas être réduit au seul temps de la mise à mort. Le Gouvernement garantit, par son action et les contrôles réalisés, des modes d'élevage respectueux du bien-être animal et des exigences sanitaires vis-à-vis des maladies réglementées. Une cinquantaine d'élevages principalement situés en Camargue vivent aujourd'hui de la production de taureaux de la race « Brave » destinés à la corrida. La race Brave est reconnue comme race locale et menacée en France. Ces élevages participent à la préservation de cette race à travers leur travail de sélection avec l'appui technique du parc naturel régional de Camargue. La loi actuellement en vigueur permet par dérogation aux seuls territoires de tradition taurine d'organiser des corridas : les territoires qui souhaiteraient développer de nouvelles corridas ne peuvent le faire. Cette loi est respectueuse des singularités des territoires et de leurs traditions.

Lire la suite

Crédits

Soumis par Thierry Lherm

Partager cette prise de position

Attentes citoyennes

Sondage
Corrida
Sondage sur le thème Divertissement
75%

des Français
sont favorables à l’interdiction des corridas en France

Parcourir les sondages
Sondage
Combats de coqs
Sondage sur le thème Droit animal
74%

des Français
estiment que faire souffrir des animaux au nom de certaines traditions locales (corrida, gavage, combats de coqs) n'est pas justifié

Parcourir les sondages