ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Droit animal Droit animal

le 4 octobre 2020 - Communication officielle → Municipale

Tours baptise un jardin du nom de l'éléphant Fritz, abattu au même endroit en 1902

Agir !

Félicitez-les

Extrait du site de la ville de Tours :

Hommage à l'éléphant Fritz

C’est un symbole de notre ville, présent depuis 1903 dans les anciennes écuries du palais de l’Archevêché depuis Musée des Beaux-Arts.

Aujourd'hui, la Ville de Tours veut baptiser un jardin en son nom, comme symbole de la lutte contre la maltraitance animale. Le rendez-vous est fixé le dimanche 4 octobre, place Nicolas Frumeaud, de 11h à 16h. A cette occasion, des animations et expositions vous seront proposées dans le cadre de la journée mondiale des animaux.

Emmanuel Denis et l'équipe municipale veulent faire ainsi de Tours, une ville majeure du bien-être animal.

L'Histoire de l'éléphant Fritz :

L’éléphant Fritz appartenait au cirque américain Barnum. Celui-ci effectue en 1902 une importante tournée en Europe avec une étape à Tours. Après la dernière représentation le 11 juin, l’entreprise démonte en soirée le cirque installé au Champ de Mars et se rend vers la gare où doit se faire l’embarquement à destination de Saumur. Le cirque compte 16 éléphants, dont Fritz est le plus grand. Il est âgé de 32 ans. Arrivé rue Léon-Boyer, l’éléphant est pris d’un accès de fureur, amenant une grande crainte de la part des cornacs, car l’animal a la réputation d’être dangereux. Par le passé, il a tué un homme et blessé plusieurs. L’incident donne lieu à un mouvement de panique dans la foule nombreuse qui suit le cortège. La direction du cirque prend immédiatement la décision de se défaire de l’éléphant devenu trop dangereux

Place Nicolas-Frumeaud, l’animal est entravé, renversé et étranglé. Aussitôt, M. Bailey, directeur du cirque, décide de faire don de la dépouille à la Ville de Tours, qui l’accepte ce même jour.

Sur avis de l’École de Médecine et de Pharmacie, la Ville de Tours fait naturaliser l’éléphant par la Maison Sautot de Nantes. Après une longue opération, il est de retour à Tours, le 4 mai 1903, par la Loire sur le vapeur « Fram ».

Il est placé dans le vestibule du rez-de-chaussée du Musée, alors situé place Anatole-France. En 1911, il est installé dans les communs du Musée des Beaux-Arts, lorsque celui-ci investit l’ancien Palais de l’Archevêché. Le squelette de l’éléphant qui avait été gardé au Muséum d’histoire naturelle est détruit lors de l’incendie de celui-ci en juin 1940.

Extrait de France 3 Région - Centre-Val de Loire :

Tours : un jardin baptisé du nom de Fritz, éléphant de cirque, symbole de la lutte contre la maltraitance animale

Alors que la ministre Barbara Pompili vient d'annoncer la "fin progressive des animaux issus d'espèces sauvages dans les cirques en France", la Ville de Tours s'apprête à rendre hommage à l'éléphant Fritz, animal de cirque mis à mort en public en juin 1902, sur la place Nicolas-Frumeaud.

[...]

"Avec la conseillère municipale Eléonore Aubry, Tours dispose, pour la première fois, d'une délégation au bien-être animal, explique Betsabée Haas, adjointe au Maire en charge de la biodiversité. Nous avons souhaité rencontrer Isy Ochoa et des représentants d'associations animalistes afin d'engager un dialogue constructif. Ils nous ont fait cette proposition pour 2022, et on a sauté sur l'occasion en profitant de la journée mondiale des animaux le 4 octobre. Nous avons une personnalité animale dans cette ville, c'est une porte d'entrée patrimoniale et affective sur l'idée de bien-être animal."

C'est donc dès le dimanche 4 octobre 2020 que le square de la place Nicolas-Frumeaud deviendra Jardin de l'éléphant Fritz, au cours d'une journée qui se veut "de pédagogie envers les familles". Betsabée Haas se réjouit, elle aussi, que l'annonce de la ministre tombe quelques jours avant le petit événement tourangeau :

"Cela renforce notre propos qui est extrêmement consensuel au sein de la population française. La politique est aussi là pour mettre en valeur le sentiment des gens sur le bien-être animal et cette nécessité de prendre en compte l'aspect sensible des animaux."

[...]

Le Maire Emmanuel Denis y dévoilera la nouvelle plaque à 11h30. De nombreuses associations pour la cause animale ou la défense de l'environnement présenteront leurs actions, ainsi que les responsables animaliers de la Ville ou le directeur des Archives."