Logo FI FI Logo NPA NPA

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

Écrire à Jean-Luc Mélenchon

Si vous vous apercevez qu'une de ces informations est erronée, contactez-nous !

Par mail :
  • contact@jlm2017.fr
  • jean-luc.melenchon@europarl.europa.eu
  • bureau.melenchon@lepartidegauche.fr
le 18 avril 2017 - Manifeste

Ces candidats soutiennent les mesures Veggie2017 pour une éducation affranchie du lobbying pro-viande

Mesure 7 Interdire l’intervention des lobbies agroalimentaires de produits à risque pour la santé dans les établissements scolaires
Mesure 8 Information et sensibilisation aux bénéfices des protéines végétales

Les mesures pour l’éducation

Que ce soit dans la classe ou à la cantine, l’école est pour les enfants un lieu d’apprentissage de ce qu’est la nutrition, et ce sont bien souvent les connaissances acquises dans ce cadre qui vont déterminer leurs habitudes alimentaires. Dès l’école primaire, mais aussi au collège et au lycée, les élèves bénéficient de cours ou de programmes centrés sur l’alimentation, et il convient de s’assurer qu’ils soient le plus à jour possible au regard des progrès scientifiques et qu’ils respectent le principe de neutralité de l’éducation nationale, qui se doit d’agir dans l’intérêt général sans favoriser certains acteurs, notamment des lobbies qui interviennent dans les écoles.

Mesure 7
Interdire l’intervention des lobbies agroalimentaires de produits à risque pour la santé dans les établissements scolaires

Les élèves ne doivent pas être considérés, lorsqu’ils sont à l’école, comme des consommateurs, d’autant plus lorsqu’il est question d’une problématique aussi importante que celle de l’alimentation : la santé des enfants ou des adolescents est en jeu.
La viande (hors volaille), par exemple, est classée par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) comme aliment « dont la consommation augmente le risque de maladies chroniques ».

L’école est un lieu d’apprentissage, non d’endoctrinement, et l’intervention des industriels venant faire la publicité de la viande est à bannir. Le principe de neutralité à l’école, ainsi que l’interdiction de proposer des opérations commerciales dans l’enceinte des écoles doivent s’opposer à des initiatives de lobbies venant, sous le prétexte de présenter des « kits pédagogiques », vanter les mérites de leur filière en déformant la réalité et ce, sans aucune caution scientifique.

Nous proposons d’interdire l’intervention en milieu scolaire d’industries agroalimentaires dont les produits entraînent un risque pour la santé.

Mesure 8
Information et sensibilisation aux bénéfices des protéines végétales

Pour beaucoup d’élèves, l’école est l’endroit où l’on prend conscience des effets de l’alimentation sur la santé, de ce qu’est une alimentation équilibrée ou des conséquences de ses choix alimentaires sur l’environnement.

Nous proposons que les documents pédagogiques à destination des élèves soient révisés pour tenir compte des dernières avancées nutritionnelles, remettant en cause la nécessité de la consommation de produits d’origine animale, et en particulier que les catégories nutritionnelles soient révisées : par exemple « protéines » plutôt que « viande-poisson-œufs » ; « produits riches en calcium », plutôt que « produits laitiers ».

Par ailleurs, nous proposons une vaste campagne d’information et de sensibilisation aux bénéfices de la transition vers un modèle plus axé sur les protéines végétales, que ce soit en termes écologiques (réduction importante de l’empreinte écologique, meilleure efficacité énergétique), ou nutritionnels (meilleure santé publique). Cette campagne pourra s’appuyer sur des actions menées à l’occasion de journées spéciales (Journée Mondiale des Légumineuses ; Journée Internationale de l’Eau…).