La France Insoumise agit pour les animaux

17.7/20
 
PARTAGER :

Pour comprendre comment nous avons estimé ces notes, cliquez sur un des thèmes ci-dessus.

 

Dernières prises de position représentant le parti (135 référencées)

Tweetez-les !
ont agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Animaux de compagnie Animaux de compagnie

Pictogramme Chasse Chasse

le 31 janvier 2018 - Proposition de loi

Proposition de loi n°618 visant à abolir la chasse à courre et à réhabiliter les chiens des meutes

La chasse à courre, à cor et à cri est une pratique nobiliaire, oligarchique et barbare, digne d’un autre âge. Elle doit être interdite dans notre pays, comme la Grande Révolution de 1789 l’avait déjà fait. Elle concerne une infime minorité des chasseurs de notre pays. Un équipage coûte 150 000 € par an. 450 équipages (10 000 pratiquants, 17 000 chiens et 7 000 chevaux) massacrent cerf, chevreuil, sanglier ou, plus modestement, renard, lièvre ou lapin.
La chasse à courre est interdite dans de nombreux pays européens. Après l’Allemagne il y a plusieurs décennies, la Belgique en 1995, l’Écosse en 2002, l’Angleterre et le Pays de Galles ont interdit en 2005 la chasse à courre sur leur territoire. Notre pays devient le terrain de jeu des équipages de ces pays.
Il est donc temps que notre pays se dote d’une législation visant à interdire la chasse à courre, assortie d’un plan de réhabilitation concertée des chiens, visant à éviter les abandons ou l’euthanasie. C’est l’objet de cette proposition de loi.
(extraits de la proposition de loi)

Tweetez-les !
ont agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Animaux de compagnie Animaux de compagnie

Pictogramme Chasse Chasse

le 31 janvier 2018 - Proposition de loi

Proposition de loi n°618 visant à abolir la chasse à courre et à réhabiliter les chiens des meutes

La chasse à courre, à cor et à cri est une pratique nobiliaire, oligarchique et barbare, digne d’un autre âge. Elle doit être interdite dans notre pays, comme la Grande Révolution de 1789 l’avait déjà fait. Elle concerne une infime minorité des chasseurs de notre pays. Un équipage coûte 150 000 € par an. 450 équipages (10 000 pratiquants, 17 000 chiens et 7 000 chevaux) massacrent cerf, chevreuil, sanglier ou, plus modestement, renard, lièvre ou lapin.
La chasse à courre est interdite dans de nombreux pays européens. Après l’Allemagne il y a plusieurs décennies, la Belgique en 1995, l’Écosse en 2002, l’Angleterre et le Pays de Galles ont interdit en 2005 la chasse à courre sur leur territoire. Notre pays devient le terrain de jeu des équipages de ces pays.
Il est donc temps que notre pays se dote d’une législation visant à interdire la chasse à courre, assortie d’un plan de réhabilitation concertée des chiens, visant à éviter les abandons ou l’euthanasie. C’est l’objet de cette proposition de loi.
(extraits de la proposition de loi)

Tweetez-le !
a agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 25 novembre 2017 - Communication officielle → Prise de position marquante

Pour Jean-Luc Mélenchon «il faut passer aux protéines végétales» et «terminer une maltraitance de masse des animaux»

Vous ne pouvez pas continuer à sacrifier chaque année 65 milliards d'animaux et 1000 milliards de poissons pour nourrir la population humaine comme vous la nourrissez actuellement. (...) Cela n'est pas possible, il faut passer aux protéines végétales en plus grand nombre dans la nourriture. (...) Pour terminer une maltraitance de masse des animaux qui doivent être sacrifiés en telle quantité qu'ils sont traités comme des choses : À bas les fermes des mille vaches ! À bas toutes ces persécutions inutiles qui flétrissent l'humanité par son indifférence devant les êtres sensibles !
(extrait du discours de JLM à la convention de la France Insoumise)

Tweetez-le !
a agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 25 novembre 2017 - Communication officielle → Prise de position marquante

Pour Jean-Luc Mélenchon «il faut passer aux protéines végétales» et «terminer une maltraitance de masse des animaux»

Vous ne pouvez pas continuer à sacrifier chaque année 65 milliards d'animaux et 1000 milliards de poissons pour nourrir la population humaine comme vous la nourrissez actuellement. (...) Cela n'est pas possible, il faut passer aux protéines végétales en plus grand nombre dans la nourriture. (...) Pour terminer une maltraitance de masse des animaux qui doivent être sacrifiés en telle quantité qu'ils sont traités comme des choses : À bas les fermes des mille vaches ! À bas toutes ces persécutions inutiles qui flétrissent l'humanité par son indifférence devant les êtres sensibles !
(extrait du discours de JLM à la convention de la France Insoumise)

Tweetez-les !
ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Zoo / Cirque Zoo / Cirque

le 30 septembre 2017 - Source associative → Prise de position marquante → Implication locale

Ces communes refusent les cirques détenant des animaux sauvages

Carte établie par le CCEA (leurs conseils pour faire interdire les cirques détenant des animaux) :

L'association Code animal recense les communes engagées à ne plus autoriser l'installation de cirques détenant des animaux sauvages. Si vous souhaitez solliciter votre mairie pour qu'elle prenne un arrêté d'interdiction, n'hésitez pas à nous contacter (Code animal) et nous vous y aiderons. Des modèles de documents sont également disponibles dans la rubrique Agir.
Élus locaux, téléchargez notre modèle de délibération pour interdire l'installation de cirques avec animaux sur votre commune.

(introduction de la page dédiée, Code animal)

Tweetez-les !
ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Zoo / Cirque Zoo / Cirque

le 30 septembre 2017 - Source associative → Prise de position marquante → Implication locale

Ces communes refusent les cirques détenant des animaux sauvages

Carte établie par le CCEA (leurs conseils pour faire interdire les cirques détenant des animaux) :

L'association Code animal recense les communes engagées à ne plus autoriser l'installation de cirques détenant des animaux sauvages. Si vous souhaitez solliciter votre mairie pour qu'elle prenne un arrêté d'interdiction, n'hésitez pas à nous contacter (Code animal) et nous vous y aiderons. Des modèles de documents sont également disponibles dans la rubrique Agir.
Élus locaux, téléchargez notre modèle de délibération pour interdire l'installation de cirques avec animaux sur votre commune.

(introduction de la page dédiée, Code animal)

Tweetez-les !
ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Droit animal Droit animal

le 21 juillet 2017 - Amendement

Amendements n°103, 152, 154 et 598 visant à écarter des fonctions parlementaires et gouvernementales les personnes coupables de sévices graves ou actes de cruauté envers les animaux


Afin de resserrer les liens entre les personnes exerçant un mandat politique et les citoyens, afin de s’assurer que la probité des élu-e-s soit maximale et pour empêcher que des personnes condamnées pour les sévices graves ou actes de cruauté envers les animaux, prévus notamment aux articles 521‑1 et 521‑2, il est nécessaire que des personnes dont le bulletin n° 2 du casier judiciaire comporte une mention de condamnation pour ce fait ne puissent faire acte de candidature.
(extrait de l'amendement n°154)
Amendements tombés en séance

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 18 juillet 2017 - Communication officielle → Implication locale

"Radio Insoumise" interviewe l'auteur du livre "L'imposture intellectuelle des carnivores"

Tweetez-les !
ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Droit animal Droit animal

le 17 juillet 2017 - Amendement

Amendements n°CL62 et CL64 visant à écarter des fonctions parlementaires et gouvernementales les personnes coupables de sévices graves ou actes de cruauté envers les animaux

En complément de notre amendement sur l’article 3 du projet de loi organique qui définit des conditions de probité stricte pour les candidats aux élections, mais également pour les ministres et secrétaires d’État, pour leurs membres de cabinet et pour les membres du Conseil économique, social et environnemental, nous estimons que le prononcé obligatoire d’une peine complémentaire pour les infractions listées dans cet article va dans le sens d’une meilleure probité de la vie publique.
(extrait de l'Exposé sommaire de l'amendement n°CL62)
Amendements rejetés ou tombés en Commission des lois

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Droit animal Droit animal

le 28 juin 2017 - Communication officielle → Prise de position marquante

Assemblée nationale : le Groupe politique La France insoumise inscrit la « fin de la maltraitance animale » dans sa déclaration

Nous luttons au Parlement, au service du Peuple, pour l’émancipation culturelle et sociale. Celle-ci nécessite notamment :
La sauvegarde de l’écosystème compatible avec la vie humaine avec la sortie du nucléaire et 100% d’énergies renouvelables, l’agriculture paysanne et biologique et la fin de la maltraitance animale

(extrait de la Déclaration du Groupe politique "La France insoumise" à l'Assemblée nationale)