a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 16 octobre 2014 - Question parlementaire → Nationale

Jean-Claude Lenoir demande plus d'aides publiques pour les éleveurs porcins

Agir !

Interpellez-le

les éleveurs de porcs français [...] subissent à présent de plein fouet les effets de l'embargo sur les produits porcins européens que la Russie a décrété en début d'année [...] entraînant l'effondrement du cours du porc, lequel se situe aujourd'hui bien en dessous du coût de production.
C'est la raison pour laquelle ils en appellent à une mobilisation urgente des pouvoirs publics pour promouvoir le porc français.
extraits de la question (réponse du gouvernement)

Question parlementaire de Jean-Claude Lenoir, sénateur de l'Orne :

M. Jean-Claude Lenoir attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du Gouvernement sur le cri d'alarme lancé par les éleveurs de porcs français. Confrontés depuis déjà plusieurs années à un contexte de crise aggravé par les distorsions de concurrence intracommunautaires, ils subissent à présent de plein fouet les effets de l'embargo sur les produits porcins européens que la Russie a décrété en début d'année. Cette situation les prive de l'un de leurs deux principaux marchés à l'export hors Union européenne, entraînant l'effondrement du cours du porc, lequel se situe aujourd'hui bien en dessous du coût de production. Les éleveurs perdent ainsi plus de 30 centimes par kg, soit 20 € par porc, ce qui représente une perte moyenne de 75 000 € par exploitation. Ne pouvant plus vivre de leur métier, ils sont a fortiori dans l'incapacité de faire face aux besoins d'investissement de leur élevage. C'est la raison pour laquelle ils en appellent à une mobilisation urgente des pouvoirs publics pour promouvoir le porc français. Il lui demande quelle stratégie de compétitivité le Gouvernement compte mettre en œuvre pour maintenir la production porcine française et les emplois industriels qui en dépendent sur notre territoire.

Source :