a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 6 avril 2016 - Question parlementaire

Le sénateur Alain Fouché demande au ministre de l'agriculture que la protection animale soit prise en considération dans les abattoirs

La protection animale doit être prise en considération au même titre que les conditions sanitaires et les conditions de travail des salariés concernés.
Monsieur le ministre, quelles mesures comptez-vous prendre pour faire cesser ce scandale ?

(extrait de la question orale)

Question orale du sénateur de la Vienne Alain Fouché :

Après la révélation de nouveaux cas de maltraitance animale, le doute, sinon l'opprobre, est jeté sur les 263 abattoirs que compte la France.
Interrogé ici même en novembre dernier, vous affirmiez, monsieur le ministre : « L'État contrôle et continuera à contrôler les abattoirs et à renforcer ses contrôles. » Au total, précisiez-vous, 104 avertissements et 60 mises en demeure ont été adressés aux abattoirs au cours de l'année 2014. Vous promettiez également la création, d'ici à 2017, de 160 postes dans les services vétérinaires.
Confronté à de nouveaux cas de maltraitance, vous demandez aujourd'hui aux préfets de mener, dans un délai d'un mois, des inspections spécifiques dans tous les abattoirs. Naturellement, tout sera clean au cours de ce mois. Mais après ? C'est là toute la question !
Vous annoncez également la désignation, parmi les salariés des abattoirs de France, de représentants pour la protection animale bénéficiant d'un statut protecteur. Mais ces délégués existent déjà, notamment à Mauléon-Licharre, où l'on a pu constater leur efficacité.
Il s'agit de rendre confiance aux éleveurs et aux consommateurs. La protection animale doit être prise en considération au même titre que les conditions sanitaires et les conditions de travail des salariés concernés.
Monsieur le ministre, quelles mesures comptez-vous prendre pour faire cesser ce scandale ?

Source :