ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 9 juin 2015 - Communication officielle → Nationale

Maltraitance à la ferme des 1000 vaches : le ministre demande seulement de vérifier le nombre d'animaux

Réaction insuffisante

Stéphane LE FOLL, ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, Porte-parole du Gouvernement a demandé le 8 juin à la préfète de département de diligenter un contrôle sur la ferme dite des « 1000 vaches » dans la Somme compte tenu d’un doute sérieux quant au nombre d’animaux effectivement présents sur l’exploitation au-delà des contrôles réguliers conduits sur cette exploitation.
(extrait du communiqué du Ministère de l'agriculture faisant suite au témoignage accablant sur la maltraitance à la ferme des 1000 vaches)

Communiqué du Ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt :

« Ferme des 1000 vaches » : Stéphane LE FOLL déterminé à ce que la réglementation soit respectée

Stéphane LE FOLL, ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, Porte-parole du Gouvernement a demandé le 8 juin à la préfète de département de diligenter un contrôle sur la ferme dite des « 1000 vaches » dans la Somme compte tenu d’un doute sérieux quant au nombre d’animaux effectivement présents sur l’exploitation au-delà des contrôles réguliers conduits sur cette exploitation.

Conformément à la réglementation régissant les installations classées pour l’environnement, cette ferme dispose aujourd’hui d’une autorisation pour 500 vaches et a fait une demande d’augmentation du cheptel. Le Ministre a toujours indiqué que toute augmentation devrait être soumise à enquête publique préalable.

Un des responsables de l’exploitation semble avoir reconnu la présence d’un nombre important de vaches au-delà du seuil de 500 vaches, ce qui constitue clairement une infraction. Les conclusions précises du contrôle seront connues dans les prochaines heures et rendues publiques. Le Ministre est déterminé à faire respecter la réglementation. Il a indiqué que des sanctions seraient prises à l’issue du contrôle si l’infraction est confirmée. La recherche de la rentabilité économique ne peut s’affranchir du respect des règles environnementales et du bien-être animal.