ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Expérimentation Expérimentation

le 27 avril 2020 - Question parlementaire → Européenne

2 eurodéputés interpellent la Commission sur le nombre de tests d'irritation cutanée et oculaire encore pratiqués sur des animaux alors que des méthodes non animales ont été validées

Agir !

Félicitez-les

Question avec demande de réponse écrite à la Commission des Eurodéputés :
Anja Hazekamp, ​​Francisco Guerreiro, Eleonora Evi, Pascal Durand, Petras Auštrevičius, Tilly Metz, Sirpa Pietikäinen, David Cormand

Dans son rapport du 5 février 2020 intitulé `` Rapport 2019 sur les statistiques relatives à l'utilisation d'animaux à des fins scientifiques dans les États membres de l'Union européenne en 2015-2017 '', la Commission a constaté que des tests réglementaires étaient toujours en cours dans quatre domaines clés domaines où il existe des méthodes non animales validées acceptées dans la législation de l'UE.
En 2017, un total de 4120 tests d'irritation cutanée, 814 tests d'irritation oculaire, 47341 tests de sensibilisation cutanée et 35172 tests de pyrogénicité ont été effectués.

1. La Commission peut-elle expliquer pourquoi tant de ces tests sont toujours en cours?
2. Ce qu'il fait pour garantir que les États membres adhèrent à l'article 13, paragraphe 1, de la directive 2010/63 / UE, qui dispose «sans préjudice de la législation nationale interdisant certains types de méthodes, les États membres veillent à ce qu'aucune procédure ne soit si une autre méthode ou stratégie d'essai pour obtenir le résultat recherché, n'impliquant pas l'utilisation d'un animal vivant, est reconnue par la législation de l'Union »?